Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 22:41

 

 

46 maisons incendiées par des éleveurs à Baoro

 

incendie.jpg


Radio Ndéké Luka jeudi, 24 Novembre 2011 13:16

 

Encore un conflit éleveurs – paysans qui dégénère. Pour une affaire de vol de bétail, le village de Bokassa, sur l’axe Baoro – Carnot, dans la Préfecture de la Nana Mambéré a été incendié. Bilan : 46 maisons incendiées et d’énormes dégâts matériels et financiers enregistrés. Les faits se sont déroulés mardi 22 novembre 2011.

 

La disparition de deux bovins est à l’origine du sinistre. Mme Pierrette Benguéré, sous-préfet de Baoro, joint par Radio Ndeke Luka raconte : « les éleveurs ont accusé les villageois d’être les auteurs du vol commis. Pour se venger, ils ont mis le feu aux habitations avant de se fondre dans la nature. La gendarmerie de Baoro s’est rendue sur les lieux mais n’a pas encore mis la main sur les pyromanes. Il semble que le chef du village s’est fait le complice des éleveurs, selon les premiers témoignages recueillis sur place. Il est actuellement en état d’arrestation pour les

besoins de l’enquête».

 

Même l’école du village a été incendiée. Le directeur de l’établissement Sosthène Kongombé a confié à Radio Ndeke Luka qu’« il sera impossible aux élèves de finir l’année scolaire en beauté, car la quasi-totalité des documents de l’école ont été emportés par cet incendie ».

 

Pour l’instant, la population victime de l’incendie est obligée de trouver refuge pour les une dans la forêt, les autres ont aménagé des abris de fortune dans leur champ. Le village est désormais désert.


 

 

2millions et non 8 pour le pont provisoire de Langbassi

 

pont-provisoire-Langbassi.jpg

 

Radio Ndéké Luka jeudi, 24 Novembre 2011 13:23

 

Le ministère de l’Urbanisme vient de démentir ce 24 novembre 2011, les informations données par la presse centrafricaine, concernant le fonds alloué pour la construction d’un pont provisoire sur le canal de Langbassi, à Bangui. Plusieurs medias ont annoncé, sur la base d’informations recueillies auprès des ouvriers, que l’ouvrage a coûté 8 millions de Francs CFA (soit environ 12 000 euros).

 

Selon le ministère de l’Urbanisme, le coût exact est de 2.925.000 francs CFA (soit environ 4500 euros), un montant déboursé par le Fonds d’Aménagement et d’Equipement Urbain. Le ministère exclu cependant de parler de pont, mais plus tôt d’une passerelle.

 

Selon Alexandre Pamphile Maléyombo, chef de service technique au Fonds d’Aménagement et d’Equipement Urbain, cette « passerelle est destinée aux piétons et aux  motocyclistes. Elle permet également de desservir les deux quartiers riverains du canal, afin d’éviter aux usagers de l’Avenue David Dacko, de parcourir une longue distance, pour aller dans les deux sens ».

 

Concernant le chiffre de 8 millions avancé par la presse, Alexandre Pamphile Maléyombo a indiqué ignorer « celui qui a donné cette information aux medias, ni dans uel but. Mais nous disons seulement que cela n’engage que son auteur, et les journalistes centrafricains doivent d’abord vérifier les informations avant de le diffuser ».

 

Le montant de 8 millions avancé par les medias, n’avait pas du tout plu à certains usagers. Certains se sont même insurgés contre le coût annoncé et ont même demandé au gouvernement de casser celui-ci et de reconstruire un autre qui pourrait atteindre ce supposé montant.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation