Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 18:01

 

 

 

 

armes sasies

 

La réinsertion des ex-combattants effective dans le Nord Centrafricain

Radio Ndéké Luka Mardi, 14 Août 2012 14:17

Le programme du Désarmement Démobilisation et Réinsertion(DDR) a finalement repris à Ngaoundaye et Bocaranga. Les ex-combattants du mouvement rebelle de l’Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD) de ces 2 villes, ont reçu leurs lots de kits de réinsertion ce 12 août 2012 à Bocaranga (nord).

Repartis par groupe de 8 à 12 personnes, ces ex-combattants  ont reçu par entité 10 machettes, 10 houes, 1 lime, 1 paire de gants et 1 décamètre pour mesurer des parcelles agricoles, rapporte le correspondant de RNL.

A cela s’ajoutent, des boutures de manioc, les semences de sésame et des haricots. Au total, 80 groupements d’ex-combattants retenus pour les sous-préfectures de Ngaoundaye et Bocaranga sont les bénéficiaires de ces kits.

Hormis les outils, chaque groupe a reçu de plus, une enveloppe de 120.000 FCFA pour aider ses membres dans l’aménagement des parcelles à cultiver. Ce don  a été pour certains groupements, un gain supplémentaire vu qu’elles disposent au préalable des hectares de plantations avant même la réception de ces kits.

Avec ces lots de matériels, les ex combattants de l’APRD recensés dans l’Ouham Péndé, notamment à Ngaoundaye et Bokaranga ont ainsi intégré la phase effective de leur réinsertion après les opérations de désarmement et de démobilisation.

Les bénéficiaires, par le biais de leur délégué, Joseph Solobaye, ont salué ce geste et ont souhaité que le Gouvernement centrafricain fasse des efforts pour réhabiliter les pistes rurales de la région afin de faciliter l’écoulement de leurs produits.

Le Directeur de l’Unité de Suivi et Evaluation du Programme DDR,Albert Kongbo, souhaite pour sa part que « les bénéficiaires fassent bon usage de ces dons ».

Le don a été financé par le Fonds pour la consolidation de la paix en partenariat avec le Programme des nations unis pour le développement (PNUD).

 

Encore16 personnes enlevées à Bakouma par des inconnus

localisation-de-la-ville-de-bakouma

 

Mardi, 14 Août 2012 14:16

Bakouma vit depuis plus de 2 mois une situation sécuritaire peu habituelle.  16 personnes ont été de nouveau prises en otage par des hommes armés non identifiés ce 12 août.

14 personnes sur les 16 enlevées, ont réussi à s’échapper de l’emprise de leurs ravisseurs tandis que 2 jeunes filles de moins de 14 ans sont restées entre les mains de ces derniers.

« Des hommes armés ont fait irruption le week-end dernier dans le village Wanda situé à 95 kilomètres de Bangassou sur l’ancienne route nationale numéro 9 reliant Bangassou à la sous-préfecture de Bakouma. Ils ont également pillé les greniers des paysans », a rapporté le correspondant de RNL.

Pour certains habitants de la localité, « ces hommes armés seraient assimilés aux hommes de Joseph Kony et leur effectif est précisément inestimable pour l’instant ».

Après les attaques de Bakouma en juin dernier, des témoins ont rapporté à Radio Ndeke Luka qu’il s’agissait d’un groupe d’hommes d’au moins 200 éléments qui seraient des « tongo-tongo », appellation locale des hommes de Joseph Kony.

Si l’on prête foi aux témoignages des habitants de Bakouma et ses environs, les enlèvements et visites inopinées seraient attribués aux éléments de l’Armée de Résistance du Seigneur de Joseph Kony.

Pour arrêter les manœuvres de Kony et ses éléments, l’Union Africaine et les Nations Unies se sont mis d’accord en juin dernier pour appuyer la République Centrafricaine dans cette lutte.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation