Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 21:31

 

 

 

 

RADIO ND K LUKA

 

 

Peine purgée pour les 7 militaires retraités !

Radio Ndéké Luka Lundi, 11 Juin 2012 13:53

Les 7 militaires et gendarmes retraités placés sous mandat de dépôt le 9 août 2011 à la maison carcérale de Ngaragba devraient en principe recouvrer leur liberté ce Lundi 11 mai 2012. Ils ont fini de purger le 9 juin dernier leur peine de 10 mois requis par le Tribunal de Grande Instance de Bangui.

Ces militaires avaient été poursuivis pour violences et voix et faits, séquestration, vol, menace de mort, pillage.  Il s’agit d’une affaire qui les a opposés à Jean-Francis Bozizé accusé de détournement des fonds destinés au payement de leurs arriérés de salaires, des fonds débloqués par l’Union Européenne.

Dans leur colère lors de la réclamation du payement de leurs dus en 2011, ces retraités avaient séquestré le Médiateur de la République, Monseigneur Paulin Pomodimo. Ils l’avaient conduit manu-militari à bord de son véhicule au siège de la délégation de l’Union Européenne.
Ces anciens militaires et gendarmes retraités avaient justement revendiqué le paiement de leurs 31 mois d’arriérés de salaire ainsi que leurs frais d’accompagnement qui s’élèvent à 19.650.000 frs pour chacun (environ 30230 euros).

Dans cette même affaire, ces militaires en retraite avaient pointé un doigt accusateur vers le ministre délégué à la Défense nationale, Jean-Francis Bozizé, pour détournements de fonds, un dossier relayé par les directeurs de publication « Les Collines de Bas-Oubangui » et « Médias + » traduits en Justice puis libérés par la suite.   

 

Un Bac et un camion surchargés coulent dans le Mbomou

Lundi, 11 Juin 2012 13:52

La rivière Chinko sur l’axe Bangassou-Mboki a été le théâtre d’un accident le 8 juin dernier. Un véhicule de marchandises de marque Mercedes Benz transportant plus 50 de passagers a chaviré dans cette rivière. La machine qui permet la traversée de la rivière  était très avilie et n’a pu supporter l’énormité de la charge de l’automobile.

Selon le correspondant de Radio Ndeke-Luka, les passagers du véhicule ont réussi à gagner les cotes de la rivière et aucune perte de vie n’a été signalée dans cet accident. Par contre le Bac, le camion et certaines marchandises demeurent encore sous la rivière Chinko attendant d’être rétracter.

Le Bac de la rivière Chinko est l’un des rares bacs que compte la RCA depuis fort longtemps. C’est l’unique moyen pour la traversée des automobiles et engins lourds sur cette rivière. Avec cet accident, la Chinko restera dépourvu d’un  pont ambulant et ce pour de nombreux mois. Un désavantage pour l’économie, les populations et les sociétés dépendantes du dit Bac.

L’électricité revient à Mobaye, liesse de la population

Lundi, 11 Juin 2012 13:51

Le courant électrique est enfin revenu dans la ville de Mobaye. Ce retour est vivement salué ce 9 juin 2012 par des chants d’allégresse, des cris de joie, des concerts de casserole et danse individuelle ou groupée. Un retour qui libère de l’emprise de ceux qui ont dûment exploités la crise à des fins pécuniaires.

Depuis plus de 4 mois, la ville de Mobaye a été touchée par l’épidémie des nuits obscures de la République Centrafricaine dues à la vétusté des machines de l’Energie Centrafricaine. A l’instar de nombreux groupes de l’ENERCA qui alimentent les villes de provinces de la RCA, celui de Mobaye est aussi fatigué par l’âge et a fini par tomber en panne. Ce sont des techniciens Congolais qui ont finalement réussi à remettre le groupe électrogène en marche sous caution des autorités de la  Basse-Kotto, après plusieurs essais de redémarrage par les techniciens de la région.

Toutefois, la félicité des habitants de la ville de Mobaye n’est pas totale. Certains résidents qui ont exploité la situation pour se faire de l’argent avec leurs mini groupes électrogènes ont été déçus de ce ré-fonctionnement du groupe de l’Energie Centrafricaine. Les populations vont devoir charger leurs téléphones portables chez eux, conserver les aliments à la maison et se désaltérer à l’eau fraiche. Ce qui n’était pas le cas pendant les 4 mois de Mobaye sans électricité.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches