Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 18:58

 

 

 

RADIO ND K LUKA

 

 

Des malfrats du PK 12 traqués par la police

Jeudi, 19 Avril 2012 14:02

Les malfrats qui sévissent en maitre au Pk 12 ces derniers temps ont été traqués le 18 avril par une brigade spéciale d’intervention de répression du banditisme. Ce qui est considéré comme un soulagement par les habitants de la localité du PK 12 situé au nord de la ville de Bangui.

Il s’agit en effet de drogués et autres bandits qui pillent, et violentent les passants ou même la population du Pk12. Ces bandits viennent, pour la plupart, du KM5, où ils ont été chassés il y a 1 semaine.

Lors de cette opération de grande envergure menée conjointement par les éléments de la Force d’Intervention du Corps Urbains (FICU) et ceux de l’Office Central pour la Répression du Banditisme (OCRB), une bonne partie de ces malfrats ont été arrêtés.

Selon Bienvenue Zokoué, capitaine de police et chef de la mission, le but de cette opération est de sécuriser non seulement le PK 12, mais par extension l’ensemble de la capitale banguissoise. Les réseaux de ces malfrats ont été bel et bien démantelés. Tous ces bandits appréhendés seront traduits en Justice.

Pour un des habitants du PK 12, l’ « acte est salutaire. Le seul souhait est que cette opération dure pour dissuader les malfrats ».

Par ailleurs, les mêmes éléments ont pu dénicher 2 faussaires qui excellent dans l’arnaque de la population avec des produits dits de traitements d’eau potable. La police les a surpris avec  4 sachets sur lesquels on peut lire « Calcium C2 », produit « destiné au traitement des eaux pour la consommation des centrafricains ». Seulement, ces sachets sont remplis de terre tamisée.

 

 

Situation sécuritaire à Bria évaluée par le Conseil de la Médiation

Radio Ndéké Luka Jeudi, 19 Avril 2012 14:01

Une mission du Conseil National de la Médiation (CNM) entend se rendre compte de l’évolution de l’accord de paix signé en octobre 2011 entre les ex-rebelles de la Convention des Patriotes pour la  Justice et la Paix (CPJP) et ceux de l’Union des Forces démocratiques pour le Rassemblement (UFDR). Un accord paraphé suite aux affrontements sanglants de 2011 provoqués par ces 2 factions rebelles.

Il s’agit d’une mission conjointe du Conseil National de la Médiation, du ministère de la Défense et du Bureau Intégré des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix en république Centrafricaine (BINUCA).

Elle fait suite à une autre organisée en décembre dernier. Elle portait sur la sensibilisation des habitants de la localité et ceux de Ndele (nord) sur la consolidation de la paix à travers une caravane dite de paix.

D’après le correspondant de Radio Ndeke Luka qui a accompagné la mission, l’objectif est d’ « évaluer les tenants et les aboutissants de cet accord de paix dans cette ville meurtrie par les violentes attaques entre ces groupes armés. Il sera question de rencontrer chaque couche sociale notamment les autorités politico-administratives, les groupes rebelles, les civiles sans omettre les femmes. La mission mettra le cap sur Ndélé, une des localités affectées par ces mêmes rebelles ».

Il y a 2 semaines une mission conduite par l’Unité Genre du BINUCA avait procédé aussi à l’évaluation de la situation sécuritaire dans cette même région.

Soulignons que les affrontements entre la CPJP et l’UFDR avaient fait plus de 45 morts, des blessés, avec d’importants dégâts notamment des maisons incendiées voire détruites. Pourtant, les 2 ex-combattants rebelles avaient signé les accords de paix avec le pouvoir de Bangui.

 

La COMIFAC s’engage contre l’avancée du désert

Radio Ndéké Luka Jeudi, 19 Avril 2012 14:02

Barrer la route à l’avancée du désert dans la sous-région d’Afrique Centrale. C’est l’objectif fixé par une vingtaine  de points focaux du groupe de travail de la convention sur la lutte contre la désertification. Ce sont des personnes ressources des pays de l’espace de la Commission des forets d’Afrique centrale COMIFAC.

Elles poursuivent ce 19 avril le 5ème atelier du groupe de travail de la convention sur la lutte contre la désertification à l’hôtel Azimut à Bangui. Les pays concernés sont la République Centrafricaine, le Gabon, le Tchad, le Cameroun, la République Démocratique du Congo (RDC).

Selon Martin Tadou, Secrétaire Exécutif adjoint de la COMIFAC, « cette rencontre a pour but d’analyser les décisions prises lors de la dernière conférence tenue en octobre 2011 en Corée du Sud. Aussi, évaluer la feuille de route 2011 pour une nouvelle programmation en 2012 ».

A titre de rappel, la convention sur la lutte contre la désertification est une convention des Nations-Unies qui est issue du sommet de la Terre qui s’est déroulé en 1992 à Rio de Janeiro. Tous les pays d’Afrique membres de la COMIFAC font partie des signataires.

Les travaux dudit atelier qui prendront fin le 20 Avril 2012,  sont organisés par la Commission des forets d’Afrique centrale COMIFAC en partenariat avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale CEEAC. Ils sont financés par la coopération Allemande GTZ.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dépêches