Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 01:20

 

 

RADIO ND K LUKA

 

L’ONU préoccupée par l’insécurité en RCA

Radio Ndéké Luka Vendredi, 14 Octobre 2011 14:55

 

« L’insécurité est sans doute l’adversaire le plus redoutable de l’Etat de Droit. En République Centrafricaine, la sécurisation de l’ensemble du territoire est une priorité pour l’ensemble des acteurs du développement dont la communauté internationale, pour la consolidation de la paix ». Ces propos sont tenus ce vendredi 14 octobre sur les ondes de Radio Ndeke Luka par Jan Grauls, ambassadeur onusien et président de la Configuration RCA de la Commission de la Consolidation de la Paix, en fin de mission à Bangui.

Le diplomate de l’Organisation des Nations Unies dans son agenda rencontre pour la 2ème journée consécutive, 104 députés qui achèveront leur formation sur les fonctions parlementaires ce vendredi à l’Assemblée Nationale.

Selon lui, « sans sécurité physique pour les citoyens, il n y aura pas de sécurité juridique. Le rôle du parlement est primordial en tant que législateur pour le contrôle de l’exécutif ».

De son côté, Timoléon Mbaïkoua, 2ème vice-président de l’Assemblée Nationale, reconnait que « le pays se confronte à 2 problèmes majeurs : La sécurité et la pauvreté. Des facteurs qui empêchent la justice de pouvoir s’instaurer ».

Pour Barthélémy Boua, député de Koui (nord-ouest), « cette formation est une école politique. Elle permet aux élus de la nation de mieux jouer leur rôle dans un Etat de Droit et contribuer à la cohésion sociale ».

La formation est organisée par l’Assemblée Nationale, avec l’appui financier de Parlementerions For Global Action, l’Organisation Mondiale des Parlementaires.

 

2 morts après braquage à Grimari, les éléments de Baba Ladé indexés

Radio Ndéké Luka Vendredi, 14 Octobre 2011 14:57

Un soldat de 1ère classe de la force navale centrafricaine en détachement à Kouango (est), et un civil, ont été froidement abattus dans la nuit du 11 au 12 octobre 2011 par un groupe d’hommes qui appartiendraient au chef rebelle Tchadien Baba Ladé. Ces hommes en uniforme et non identifiés, ont intercepté un véhicule de trafic à 60km de Grimari (centre-est) dans la Ouaka.

L’attaque de ce véhicule de transport en commun, privé, a eu lieu au village de Poumayassi situé à 62 km de la ville de Grimari sur l’axe Sibut. Selon des informations du correspondant de Radio Ndeke Luka à Bambari, « outre l’élément de l’armée tué, la seconde personne décédée est un curieux du village qui a été pris à partie par ces malfrats. On dénombre également 3 blessés graves. Ces blessés ont été transférés à l’hôpital préfectoral de Sibut pour des soins ».

Des habitants de Grimari joints au téléphone par Radio Ndeke Luka ont affirmé que « le nombre des hommes en armes a sensiblement augmenté ces derniers temps dans la localité. Toujours selon eux, ces hommes sont les principaux vecteurs de l’insécurité dans la région. La population craint pour sa sécurité, surtout à l’approche de la saison sèche, propice aux activités des hommes en armes. Ils ont en outre indiqué que dorénavant ces hommes circulent dans les zones de Bandoro, Bambari, Grimari, Bakala et Kouango, où ils règnent en maître, avec à la clé des pillages, braquages et meurtres ».

Les autorités administratives de la Ouaka face à cette situation, ont demandé une intervention de l’armée nationale, pour arrêter les exactions. Les hommes du chef rebelle tchadien Baba Ladé sont indexés comme étant les auteurs de ces dérives sécuritaires dans la région. Cependant, le chef rebelle interrogé, clame toujours l’innocence de ses éléments et affirme avoir toujours lutté contre les hommes en armes, qui attaquent la population.

 

 Nouvelles nationales en bref

  • Transports : Au total 6 principaux ponts des villes de Bangui et Bouar se sont déjà effondrés ces derniers temps. La situation complique la circulation aux populations de ces villes de vaquer à leurs occupations.
  • UNICEF : Pas de panique car le cholera est une maladie guérissable. Les parents des victimes doivent garder leur calme et amener sans tarder les malades dans les centres de traitements indiqués.
  • Sécurité : Les rebelles de Baba-Ladé seraient à l’origine d’une attaque jeudi d’un véhicule commercial à 60km de Grimari dans la Ouaka. Deux personnes seraient tuées dont un soldat de la Marine nationale.
  • Jan Grauls : "Sans sécurité physique pour les citoyens, il n y aura pas de sécurité juridique". Déclaration faite ce vendredi à l'Assemblée Nationale, lors de la formation des 104 députés sur leurs fonctions.
  • Justice : Le procès de Jean-Pierre Bemba est provisoirement suspendu jeudi. La raison est qu’il est impossible de faire venir certains témoins à La Haye. L’affaire doit toutefois reprendre lundi 17 octobre.
  • Sports : Les athlètes centrafricains sélectionnés dans 5 disciplines poursuivent ce vendredi leur mise en jambes à Bangui, en vue de participer à la 2ème édition des Jeux de la CEN-SAD au Tchad.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation