Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 23:16

 

 

RADIO ND K LUKA

 

CPJP – UFDR, un chronogramme pour le retour de la paix

Radio Ndéké Luka Mercredi, 05 Octobre 2011 13:40

Les membres du  comité de conciliation de la crise du 11 septembre 2011 dans la ville de Bria entre l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR) et la Convention des Patriotes pour la Justices et la Paix (CPJP), deux groupes rebelles, sont tombés d’accord sur un chronogramme commun. Les représentants de ces deux factions rebelles ont décidé de mettre fin à la crise entre leurs deux mouvements.

C’est au cours de la première réunion du comité de conciliation tenue hier au Ministère du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion des ex-combattants que les partis concernés dans la résolution de cette ont pris l’engament de faire venir à Bangui, les deux patrons de la rébellion pour discuter sur les voies et moyens d’une réconciliation entre l’UFDR et la CPJP ainsi que entre les ethnies Goula et Rounga.

Le Ministre délégué en charge du DDR, le général Xavier Sylvestre Yangongo a déclaré que le gouvernement est entrain de gérer cette crise entre les deux factions rebelles afin de permettre une libre circulation.

Il a ajouté qu’en dépit des crises à répétition dans la partie Nord-est du pays, le programme du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion suivra son chronogramme.

Le comité de conciliation qui est mis en place lundi dernier par le médiateur de la république, comprend les Ministères de l’administration du territoire, de la défense, du DDR,  de la communication, ainsi que de la médiation, du Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique, de la Micopax et de l’attaché militaire de l’ambassade du Tchad en République Centrafricaine.

 

Joseph Koni, serait à nouveau en Centrafrique

Radio Ndéké Luka Mercredi, 05 Octobre 2011 13:39

Les Etats-Unis estiment que le chef de la LRA se cache en Centrafrique. Le chef de la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du seigneur (LRA), Joseph Kony, se trouve "probablement" en Centrafrique, a affirmé mardi le responsable de la zone Afrique pour l'armée américaine, le général Carter Ham.

« Ma meilleure estimation en ce moment est que Koni et les principaux responsables (de la LRA) se trouvent probablement en République centrafricaine », a déclaré le général Ham, patron du commandement Afrique, lors d'une intervention devant le Centre pour les études stratégiques et internationales (CSIS), un cercle de réflexion de Washington.

« L'armée ougandaise porte son effort dans cette zone », a-t-il ajouté, rappelant que la LRA « continue de terroriser, d'assassiner et d'enlever » les habitants de ces régions.

Le général américain s'est également dit « optimiste » sur une augmentation prochaine du nombre d'instructeurs et de conseillers militaires américains pour aider les pays de la région à combattre cette rébellion.

Washington assure déjà l'entraînement d'un bataillon de l'armée congolaise et est actuellement en discussions avec Kinshasa pour en former un second, a-t-il confié. L'Armée de résistance du Seigneur, réputée pour être une des guérillas les plus brutales au monde, est active depuis 1988 dans le nord de l'Ouganda.

Depuis 2005, ces combattants se sont installés dans l'extrême nord-est de la
RDC, ainsi qu'en Centrafrique et au Sud-Soudan. Elle est dirigée par Joseph Kony, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

 

D’importants lots de drogues, saisis à Bangui

Radio Ndéké Luka Mercredi, 05 Octobre 2011 13:34

D’importants lots de Cannabis et de la drogue en comprimés ont été saisis le 4 octobre 2011 par les éléments de l’Office Central de Lutte Anti-drogue (OCLAD), à Lakouanga dans le 2e Arrondissement de Bangui. D’autres lots ont été également saisis au marché Fodé au Km5 dans le 3e Arrondissement. Les trafiquants, au nombre de 12, sont tous des sujets congolais de la République Démocratique du Congo (RDC). Selon la Direction de l’OCLAD, ces produits ont été importés de l’autre côté du fleuve Oubangui.

Les 12 sujets appréhendés ainsi que les lots de leurs produits ont été présentés à la presse à la Direction générale de l’OCLAD. On distingue nettement les 18 kg de Cannabis soigneusement empaquetés par les trafiquants ainsi que les lots de comprimés composés entre autres de Tramadol, de Diazépam et du Mycrogynon.

Cette opération de saisine menée par l’OCLAD a bénéficié de la complicité de la population. Bienvenu Maxima GOFI, Commissaire de Police et Directeur de l’OCLAD a expliqué que « ce sont des centrafricains de bonne volonté qui nous ont informé du lieu et des complices de cet trafic. Nous avons suivi discrètement la piste afin de mettre la main sur ces personnes, qui sont en phase de transformer ces substances en du thé ».

Pour le Commandant Henri Wanzet-Linguissara, Directeur Général de la Police centrafricaine, la Police compte sur la population pour arrêter cette hémorragie. « La ville de Bangui est entrain d’être inondée par de la drogue, et il est grand temps pour qu’on puisse l’arrêter et la police seule ne peut pas », a-t-il dit.

Les autorités policières rassurent que le Parquet est saisi pour des mesures conjointes disciplinaires.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation