Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 19:11

 

 

 

 

RADIO ND K LUKA

 

 

Une ancienne ministre se donne en spectacle à l’hôpital

Radio Ndéké Luka Jeudi, 14 Juillet 2011 15:10

L’ancienne ministre des Affaires Sociales et actuelle députée dans la nouvelle législature s’est donnée en spectacle à l’hôpital Communautaire de Bangui le mercredi 13 juillet 2011. Madame Marie-Solange Pagonéndji Ndakala, députée de Bambari II (centre-est) était venue rendre visite à un malade. Elle n’a pas apprécié que le gardien demande à son chauffeur de respecter le sens giratoire que doit prendre tout véhicule à l’entrée de l’établissement.

Madame la députée s’est sentie vexée et a simplement demandé à des policiers de corriger le gardien. Et les agents d’obéir. Plusieurs quotidiens de la presse centrafricaine rendent compte dans leur livraison de ce jour de l’incident.

Un témoin explique que dans les faits : « la députée Ndakala s’est rendue au chevet de son fils hospitalisé. Dès son entrée, le gardien a remarqué qu’elle a violé ce sens giratoire pourtant exigé à tous. Furieuse, elle est descendue de son véhicule et brandi sa médaille de député. Mme Ndakala a déclaré : est-ce que tu me connais, je suis députée de Bambari II et fais gaffe. D’un clin d’œil, elle a aperçu les éléments de la police en patrouille et leur a aussitôt ordonné d’embarquer le gardien. Ceux-ci ont obtempéré et ont commencé à tabasser le pauvre gardien. Ce dernier  s’en est tiré par un nez fracassé. La foule a copieusement hué la députée».

La victime elle-même est venue se plaindre ce jeudi à Radio Ndeke Luka. Suite à la correction reçue des policiers, elle a été admise en soins intensifs, selon sa version. A présent, il indique qu’il va ester en justice, car il fait confiance en la justice.

 

NDLR : Selon nos informations, Mme Pagonendji venait dans cet hôpital pour voir son fils né d'une première union avec Cyriaque Gonda qui avait été poignardé par un "libérateur" zakhawa il y a quelques jours et qui est dans le coma. C'est ce qui pourrait expliquer son pétage de plomb.

 

Des familles éclatées se reconstituent grâce au CICR

Radio Ndéké Luka Jeudi, 14 Juillet 2011 15:45

6 centrafricains dont un otage de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), appartenant à 3 familles distinctes ont regagné  mercredi 13 juillet 2011, leur foyer respectif à Mboki (extrême-est). Ces derniers avaient  perdu tout  contact avec leurs parents biologiques. L’opération a été rendue possible grâce au concours du Comité International de la Croix Rouge (CIRCR) de Centrafrique.

Les victimes ont été regroupées par le CICR de la République Démocratique du Congo dans une ville appelée Niangara, située sur la rive sud de Centrafrique. Un avion spécial a été affrété par l’antenne du CICR à Bangui pour les ramener à Mboki.

Certaines de ces personnes  avaient été  victimes  des rapts de la LRA. D’autres avaient fui les affrontements intercommunautaires entre autochtones et peulhs.

Selon Ewan Watson,  responsable de la Communication du CICR, « le regroupement organisé s’inscrit dans les attributions réelles du CICR, qui effectue ces genres d’opérations au lendemain  des conflits armés  ou d’autres catastrophes ».

Boubacar Abakar, père de la fillette retrouvée,  « cela fait plus de 5 mois que je n’ai pas vu mon enfant. Je la croyais déjà morte. Elle se trouvait à l’hôpital au moment de la crise intercommunautaire. C’est de là qu’elle a fui. Je remercie simplement le CICR ».

Une brève cérémonie de réunification organisée a eu lieu mercredi 13 juillet à Obo. Marie Claire Djadda, présidente de la délégation spéciale de la ville a, à cette occasion « remercié le CICR, d’avoir procédé à ce geste humanitaire, symbole d’une paix en faveur de ses administrés. Elle a en même temps dénoncé les exactions commises par la LRA dans le Haut Mbomou ».

Signalons que le CICR a facilité en juin dernier,  le transfert et la libération de 18 personnes détenues par le Front populaire pour le redressement, FPR, la faction rebelle dirigée par le Général tchadien Baba Ladé. Elles avaient été arrêtées à la suite de récents accrochages dans la zone de Kaga-Bandoro, dans le centre-nord de la République centrafricaine (RCA). Tous les prisonniers étaient membres de l'Armée populaire pour la restauration de la république et la démocratie (APRD).

 

Les braconniers tuent 4 personnes à Ngotto

Radio Ndéké Luka Jeudi, 14 Juillet 2011 15:10

4 personnes dont 2 gendarmes ont été tuées il y a 2 semaines, par des braconniers  à Ngotto (sud de la RCA). L’information est rapportée seulement ce jeudi 14 juillet 2011. Elle est confirmée sur les ondes de Radio Ndeke Luka ce jeudi 14 juillet 2011, par le maire de la localité.

« Cette situation a traumatisé la population de Ngotto qui ne peut plus vaquer normalement à ses occupations quotidiennes », a expliqué Bienvenue Lossé, président de la délégation spéciale de cette commune. Il se désole et déplore le fait que « plusieurs correspondances vaines sur ces violences à mains armées ont été envoyées au gouvernement ».

Il y a quelques 5 mois, des braconniers avaient envahi le sud-ouest du pays. Ils s’intéressaient particulièrement aux défenses d’éléphants et au bois précieux Une autre colonne de braconniers vient d’être signalée dans la préfecture de la Mambéré-Kadéï,  une zone diamantifère, aurifère et de bois de commerce.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation