Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 00:11

 

 

 

Un lot de 97000 moustiquaires disparus à Berberati

Radio Ndéké Luka Dimanche, 10 Juillet 2011 13:29

La lutte contre le paludisme devra attendre dans la préfecture de la Mambéré Kadéï (Ouest du pays).  97000 moustiquaires imprégnées d’insecticide destinées à la campagne nationale de lutte contre le paludisme ont disparu des locaux de la préfecture de Berbérati. Si l’on en croit la version officielle, il s’agit de vol. Sauf que les voleurs ont opéré à plusieurs reprises en trois mois, au point de faire disparaitre le stock destiné à la distribution gratuite.

Pour en avoir le cœur net, le ministre de la santé publique a dépêché une mission sur place pour se faire une religion. Le Dr Anicet Anzité Mbanga qui la conduit ne décolère pas. « Le constat est amer, il va falloir que la police et la population mènent des investigations pour que justice soit faite », a-t-il confié au correspondant dans la ville de Radio Ndeke Luka. Mais diantre, comment un lot aussi énorme peut-il disparaître ?

Ce vol, ou cette série de vol, intervient au moment où plusieurs organisations humanitaires et le gouvernement centrafricain s’investissent pour la lutte contre le paludisme. Cette endémie reste la principale cause de la mortalité infantile en Centrafrique.

En septembre 2011déjà, une disparition de ce genre avait été signalée à Bangui. 35 ballons contenant chacun 50 moustiquaires imprégnées d’insecticide, destinés à la distribution gratuite dans les quartiers avaient été saisis par les éléments de la Gendarmerie Nationale au quartier Yalowa dans le 3ème arrondissement.

Ce lot avait été acheté par un commerçant du marché « kilomètre 5 ». Trois personnes soupçonnées dans cette affaire avaient été arrêtées et placées en garde à vue à la Section des Recherches et d’Investigation (SRI). Quant au cerveau présumé de ce trafic, il est toujours en cavale aux dernières nouvelles.

 

 

Des armes de guerre saisies à Yembi 1

 

armes-sasies.jpg 

Radio Ndéké Luka Dimanche, 10 Juillet 2011 13:30

Curieuse coïncidence. Les éléments d’autodéfense  du quartier Yémbi1 à Bégoua (12km au nord de Bangui),  ont mis la main, dans la nuit du 10 juillet 2011,  Journée de lutte contre la prolifération des armes légères, sur trois armes  de guerre. Il s’agit de trois AK 47, plus connues sous le nom de kalachnikovs. Ces armes ont été trouvées entre les mains d’un habitant du quartier Yémbi1, âgé d’une trentaine d’années.

Le constat fait par Radio Ndeke Luka qui était sur le lieu fait état d’une peur grandiose au sein de la population. En résumant la situation, un habitant de la localité a raconté : « C’était hier aux environs de 11heures que ce jeune homme a quitté le PK13 sur la route de Boali pour aller vers Yémbi 1. Ses mouvements incessants ont attiré l’attention des éléments d’autodéfense net ceux-ci ont eu des soupçons. Puis vers 20 heures, il a pris un Taxi-moto pour aller vers le village de PK22. Il a été pris en filature. Au niveau du pont de Sô’o, il a été interpellé par les éléments avec ces armes, et il a tenté de les poignarder mais sans grande réussite ».

Selon les éléments d’autodéfense du quartier Yémbi1, c’est la quatrième fois qu’ils mettent la main sur des armes et des munitions de guerre. Ils affirment avoir remis personnellement, une fois au Chef de l’Etat François Bozizé, des armes saisies.

A Yémbi 1, la population vit dans la terreur. Elle se sait envahie et entourée de détenteurs d’armes de guerre. Les éléments d’autodéfense sont en perpétuel alerte. Malheureusement, ils regrettent de ne pas bénéficier de l’appui des autorités.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation