Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 17:47

 

 

 

 

Un accord pour le mouvement du bétail


 

Gambi et Déby

 

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 01 Novembre 2012 05:11

 

Des relations de bon voisinage entre la Centrafrique et le Tchad. Il en a beaucoup question lors des travaux de la Grande Commission Mixte Tchad – RCA. Ces travaux ont pris fin mercredi 31 octobre 2012 à Ndjaména. La délégation du gouvernement centrafricain a ensuite été reçue en audience par le président Idriss Déby Itno. Cette délégation est conduite par le ministre des Affaires étrangères, M. Antoine Gambi. Elle comprend en outre le ministre de la sécurité Richard Ngouandja, celui de l’administration du Territoire, Josué Binoua et le ministre délégué à la défense, Francis Bozizé. 

 

Selon le site officiel de la présidence tchadienne, la délégation a rendu compte des conclusions des travaux de la commission mixte. L’on retiendra que 10 accords et conventions ont été signés entre les deux parties. Il s’agit entre autres d’un accord d’assistance mutuelle en vue de prévenir les infractions douanières et sécuriser les transits ; un accord pour le mouvement de bétail et de transhumance et un autre de coopération interuniversitaire et d‘agence de presse.  

 

Le ministre Antoine Gambi était aussi porteur, toujours selon le site, d’un message du président Bozizé à son homologue tchadien. la teneur de ce message n’est pas précisée.

 


 

Bozizé frappe, des têtes tombent à la SEGA et à la SRI


 

Turcs à la SEGA

 

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 01 Novembre 2012 13:00

 

Les centrafricains sont allés au lit dans la soirée du 31 novembre 2012 avec la nouvelle d’une vague de limogeages et nominations de certains cadres du pays, contenue dans 5 décrets signés du président de la République François Bozizé.  

 

En effet, Salleh Mahamat, Directeur Général de la Société d’Etat de Gestion des Abattoirs (SEGA) est relevé de ses fonctions et remplacé par Abraham Ngotto Bouloum. Ce dernier a été ex ministre des logements et édifices publics dans le gouvernement du Premier ministre sortant Elie Doté.  

 

A la Direction de la Section de Recherche et d’Investigation (SRI), le Lieutenant Rêve d’Or Ouilibona Movene remplace le Capitaine Aimé Vincent Bozizé aliasPapy, fils du chef de l’Etat appelé à d’autres fonctions.


Ces décrets n’ont pas fait que des mécontents : Michel Zabolo, président du Groupe des Partis Politiques de la Mouvance Présidentielle (GPPMP), est nommé Chargé de mission à la Présidence de la République, mais le décret ne spécifie pas son domaine de fonction.


L’autre heureux est Simplice Féïkoumo, dont la fonction initiale n’a pas été est mentionnée. Il est nommé Conseiller, Chef de poste au Consulat de la République Centrafricaine auprès de la République du Cameroun avec résidence àDouala. Il remplace à ce poste, Marie-Louis Dennis Mayondé relevé de ses fonctions. Enfin, Martine Nzapakette, Assistante de direction est désignée Secrétaire Générale de la Sous-préfecture de Sibut (186 kilomètres nord de Bangui).


Des arrêtés ministériels suivent ces décrets. Il s’agit d’abord, au Ministère des Finances et du Budget, de 4 Cadres dont un Inspecteur, un Agent de constatation et 2 Préposés de Douanes qui sont suspendus de fonction et de soldes pour une durée de trois mois avec traduction devant le Conseil de discipline pour indélicatesse et minorisation des recettes.


Ensuite, au Ministère du Développement Rural, un Contrôleur du Trésor, Chef de service administratif et financier, est suspendu de fonction et de soldes pour une durée de trois mois avec traduction devant le Conseil de discipline pour détournement de deniers publics à hauteur de 10 millions de FCFA et insubordination.


La liste des Arrêtés est bouclée au Ministère du Commerce : un Contrôleur général des finances est suspendu de fonction et de soldes pour une période de trois mois pour désobéissance hiérarchique et détournement de deniers publics.

 


 

Vers une libre circulation RCA/Cameroun/Tchad


 

camions citernes tchadiens

 

 

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 01 Novembre 2012 12:59

 

 « Une convention tripartite de transport sera bientôt signée entre la République Centrafricaine, le Cameroun et le Tchad, pour faciliter une libre circulation des biens et des personnes ». Cette annonce a été faite ce 1er novembre 2012 par le ministre d’Etat aux transports Parfait-Anicet Mbaye. Il a réagi ainsi aux multiples plaintes des usagers dont les opérateurs économiques qui empruntent le corridor triangulaire RCA/Cameroun/Tchad. 

 

De ce fait, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase remonte à une semaine : des commerçants ont vivement dénoncé les tracasseries routières dont ils ont fait l’objet sur le tronçon RCA/Cameroun. D’après quelques témoignages recueillis par Radio Ndeke Luka, les passagers centrafricains sont systématiquement rackettés sur les barrières jugées illégales du côté de leurs voisins camerounais.  

 

Face à cette situation, le membre du gouvernement centrafricain s’est dit confiant pour une amélioration de conditions de transports sur cet axe dans un avenir très proche.  

 

Pour preuve a-t-il indiqué, « la Centrafrique a déjà procédé au démantèlement de ses propres barrières illégales, ce qui a redonné un souffle nouveau dans le secteur commercial. Une volonté politique que ses voisins ne tarderont pas à copier pour une circulation fluide ». 

 

« Au-delà de la prochaine signature de cette convention, un observatoire sera aussi mis en place pour répertorier tous les problèmes liés aux disfonctionnements relevés sur les routes de ces 3 Etats », a précisé le Colonel Parfait-Anicet Mbaye.   

 

 

 

NDLR : Cela fera bientôt dix ans que Parfait Mbaye trône aux côtés de Bozizé. Comme ministre des transports, la seule action dans laquelle il excelle et qu’on lui reconnaît est son aptitude à briser les grèves des conducteurs de taxis et minibus comme il vient encore de le faire il y a quelques quarante-huit heures. Pour les barrières illégales et le racket des usagers sur les routes centrafricaines que camerounaises, son discours est inaudible.


 

Société : Nombreux cadres du ministère de la sécurité publique sont relevés ces derniers temps de leurs fonctions. Les causes de ce mouvement seraient liées au détournement des deniers publics.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation