Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 21:40

 

 

 

 

 

 

La viande de bœuf se fait rare à Berberati


 

boucherie à Bouboui

 

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 23 Octobre 2012 13:53

 

La viande de bœuf devient de plus en plus rare à Berberati dans la Mambéré Kadéï (ouest). Pour certains, cette pénurie serait due au nombre insignifiant de bétails dans la région. D’autres habitants évoquent une crise fabriquée den toutes pièces par les marchands de bétail pour spéculer sur le prix de la viande.

 

Dans la journée du lundi 22 octobre, seulement deux bœufs ont été abattus pour être vendus dans une ville de plus de 100 000 habitants, rapporte le correspondant de  Radio Ndeke Luka.

 

« Les bouchers ne sont pas en grève. Seulement, les bœufs sont rares dans les parcs à bétails. Les éleveurs sont de plus en plus éloignés de la ville de Berberati. Les convoyeurs de troupeaux sont encore en route à destination de la ville de Berberati mais ils ne sont pas encore proches de la ville.

 

Pour de nombreux habitants, cette rareté de la viande de bœuf n’est qu’une supercherie des commerçants à bétails visant à revoir en hausse le prix du bœuf dans la ville. Cette situation engendre également la rareté de la viande de chasse et celle du poisson, ajoute le correspondant.

 

Il convient de rappeler que, la ville de Berberati est l’une des villes les plus peuplées de la République Centrafricaine et qu’elle apparait de plus en plus comme l’un des greniers de l’économie centrafricaine.

 

 

 

 

La jeunesse nie toute implication dans l’attaque de Sibut

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 23 Octobre 2012 13:50

 

Les jeunes de la sous-préfecture de Sibut (centre-sud) sont depuis quelques temps incriminés dans les attaques rebelles du 15 septembre 201 dans la ville. Ils viennent de réagir vigoureusement et évoquent une fausse accusation portée à leur endroit. Ils ont tenu à le faire savoir au cours d’une conférence débat, réunissant la jeunesse de la ville et les autorités.

 

Plus de 200 jeunes venus de tous les coins de la ville de Sibut ont pris part à cette conférence débat, rapporte le correspondant de Radio Ndeke Luka ce 22 octobre 2012.

 

Selon les propos de Jean Arthur Yadakpka, l’un de ces jeunes, « il s’agit d’une grave et fausse accusation portée sur la majorité des jeunes de Sibut». Toutefois, l’interlocuteur de notre correspondant reconnait et déplore le fait qu’une poignée de jeunes de la localité ont intégré certains groupes rebelles suite aux évènements du 15 septembre 2012.

 

Ce jour-là, un groupe d’hommes armés avait fait irruption dans la ville, pillé des magasins et occupé des endroits stratégiques, pendant plusieurs heures avant de s’enfuir. Il y avait eu 4 morts et 2 blessés. L’attaque avait ensuite été revendiquée par la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix fondamentale (CPJPF). Les villes de Damara et Dékoua avaient également été attaquées le même jour. Le Porte-parole de la cette faction rebelle, Hassan Al Habib alias Wata avait été tué par les éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA) lors de la contre-offensive.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation