Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 21:01

 

 

RADIO ND K LUKA

 

 

Elles dénoncent l’abus d’autorité dans la prison de Bozoum


Radio Ndéké Luka Mercredi, 22 Août 2012 15:45

 

Les gardiennes de la maison carcérale de la ville de Bozoum (nord-ouest) sont montées ce 21 août 2012 au créneau pour dénoncer les abus d’autorité dont elles font objet de la part de certaines personnalités de la localité. Elles ont de ce fait menacé d’observer un arrêt de travail et exigé par la même occasion de meilleures conditions de travail.


Selon les informations rapportées ce mardi par le correspondant de Radio Ndeke Luka, « tout part de l’irruption d’un adjoint au commissaire de la ville de Bozoum dans cette prison pour ordonner la libération de sa belle-sœur. Un acte posé malgré le refus de ces gardes en charge de la maison carcérale ».


Pour ces gardiennes, « un tel comportement traduit sans doute le non-respect par cet officier de la Police de leur profession. Elles se sont dites prêtes à tout abandonner et à porter l’affaire devant leur hiérarchie ».


« Le mot d’ordre de cet arrêt de travail a été d’ailleurs déjà lancé. Nous attendons d’entrer dans la phase pratique a affirmé Natacha Ndokoyanga », responsable de ces gardiennes.

Interrogé à son tour, le commissaire adjoint mis en cause a rejeté en bloc cette accusation. J’ai simplement voulu rendre visite à ma belle-sœur et non pour la libérer comme l’ont attesté ces gardiennes, a-t-il indiqué.


Signalons qu’aucune négociation ou réaction officielle n’est encore enregistrée sur cette affaire afin de décrisper la tension entre ces 2 parties.

 


 

Ban Ki-moon : « l'esprit d'entraide améliore les conditions humaines pour tous »


Radio Ndéké Luka Mercredi, 22 Août 2012 15:38  

 

Dans son adresse à la planète à l'occasion de cette journée célébrée le 19 août dernier, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a indiqué que : « Cette année, la Journée mondiale de l'aide humanitaire offre une occasion historique de rassembler un milliard de personnes du monde entier, pour soutenir une idée puissante : l'entraide des gens ».  Pour lui, « un simple geste d'un voisin à un autre, l'esprit d'entraide améliore les conditions humaines pour tous ».


Le patron de l'organisme onusien a parlé aussi « de la nécessité d'apporter des vivres au Sahel et une aide urgente aux civils syriens victimes des bombardements de la guerre qui oppose le pouvoir en place et les rebelles depuis plus d'une année. Cette action sera, selon lui, la meilleure manière de rendre également hommage aux nombreux travailleurs humanitaires morts en service ».


En prélude à la commémoration de cette journée, les Nations unies ont lancé depuis quelque temps une campagne pour sensibiliser l'opinion internationale à l'importance des activités humanitaires dans le monde.

À ce jour, cette campagne a franchi le cap des 100 millions de participants, marquant, d'après le secrétaire général de l'ONU, une « première étape cruciale » vers l'objectif d'un milliard, qui doit être atteint le 19 août à l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire.


Intitulée « I Was Here », la campagne orchestrée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha), permet aux participants de transmettre des messages de soutien dans lesquels ils s'engagent en faveur d'une action humanitaire, quelle que soit son envergure.


A titre de rappel, la Journée mondiale de l'aide humanitaire a été proclamée par l'Assemblée générale de l'ONU en 2008 afin de sensibiliser l'opinion publique au travail humanitaire dans le monde.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation