Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 21:06

 

 

RCA

 

Amdagaza en passe d’être coupée du monde !

Mercredi, 27 Juillet 2011 14:15

La sous-préfecture d’Amadagaza risque d’être coupée du reste de la région de la préfecture de Mamberé Kadeï (Ouest). La piste qui conduit à Amadagaza en passant par Gamboula est devenue presque inpraticable. Plus de 100 km qui séparent Amadagaza de Gamboula est un véritable calvaire pour les usagers. Dans la ville c’est la galère totale.

La route qui mène à Amadagaza est en état de dégradation avancée. Pour atteindre la ville, les quelques rares véhicules qui s’y rendent sont obligés de rouler à la vitesse moyenne de 20Km/h.

La sous-préfecture d’Amadagaza fait partie des 7 sous-préfectures que compte la préfecture de Mamberé Kadeï. Les habitants cultivent le champ, pratiquent l’élevage et exploitent les mines de diamant et de l’or.

Cet état de fait, fait que les commerçants et autres opérateurs économiques se rendent difficilement dans la ville pour acheter les produits agricoles et pour d’autres affaires. Depuis 72 mois, le personnel de la mairie de la ville n’a pas perçu son salaire.

La construction des structures sanitaires et scolaires reste le souci majeur des populations. Le député de la localité, Ousmane Balassoundou, appelle les autorités centrafricaines à l’aide à l’endroit de cette « population en détresse ».

 

Encore une agression sur laxe Birao  Amdafok

Mercredi, 27 Juillet 2011 14:16

Une femme vient d’être abattue ce mardi 26 juillet 2011, par 2 hommes armés non identifiés sur l’axe Birao-Amdafok (nord). Cette énième agression à mains armées relance une fois de plus la question de l’insécurité grandissante dont souffre la population du nord et nord-est de Centrafrique.

Le correspondant de Radio  Ndeke Luka dans la région confirmant l’information ce mercredi, expliqu’il s’agit d’une attaque contre une famille d’un chasseur à dos d’un cheval trainant un chariot.

Dans les faits raconte-t-il, « un homme et sa sœur ainsi que 2 enfants avaient quitté le village Matala (15 kilomètres de Birao) pour se rendre à Amkourmaye (33 kilomètres). Ils ont essuyé des tirs au village Kafre-Gada (22). La sœur du chasseur était morte sur le champ et les autres membres de l’équipage s’étaient dispersés dans la nature. Les 2 enfants ont réussi à regagner leur village d’origine pour informer la population. Quant à leur père, après sa sortie de la cachette s’occupait du corps de sa sœur. Toutefois, les malfrats avaient emporté le cheval de leurs victimes ».

Le correspondant a ajouté que « les éléments du Mouvement des Libérateurs Centrafricains (MLCJ) d’Abakar Sabone, une faction rebelle signant un accord de paix avec Bangui s’étaient lancés à la poursuite de ces hommes armés ».

Par ailleurs les habitants de la ville de Sam-Ouandja (nord-est) sont toujours coupés de tout contact téléphonique, aérien et terrestre. La localité reste à ce jour occupée par les hommes de l’Union des Forces pour la Démocratie et le Rassemblement (UFDR) de Damane Zakaria.

Ces hommes armés signataires en 2008 d’un accord de paix Global avec le pouvoir de Bangui, exigent une fois de plus une négociation de haut niveau avec les autorités centrafricaines. La prise de position intervient après qu’ils aient occupé la région le 16 juillet dernier et dénoncé un éventuel complot du gouvernement avec la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) de Charles Massi pour les déstabiliser.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation