Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 01:40

 

 

 

 

RADIO ND K LUKA

 

 

Litige à l’ASECNA RCA et grève continentale en vue

Radio Ndéké Luka Samedi, 16 Juillet 2011 12:52

A Bangui, la tension gagne du terrain à l’Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et en Madagascar (ASECNA) de Centrafrique ! Le personnel menace d’observer  d’ici peu une journée noire dans tous les pays membres de l’Agence. Il proteste contre la décision du gouvernement centrafricain de récupérer le titre foncier de la Cité Asecna à Bangui et de vendre les villas qui composent la cité. La Journée noire en vue pourrait être étendue  à toutes autres représentations nationales de l’Asecna sur le continent. Aucun vol ne sera possible ce jour-là dans l’ensemble des pays membres de l’ASECNA.

Cette décision fait suite à l’Assemblée Générale du syndicat des travailleurs de l’ASECNA tenue le 16 juillet 2011 au siège de l’agence à Bangui. Selon Vincent Nokou, Secrétaire Général du Syndicat des travailleurs de l’ASECNA, « notre mécontentement fait suite aux argumentations non satisfaisantes du ministre délégué en charge de l’Aviation concernant la décision du gouvernement centrafricain par rapport à la désaffectation du titre foncier de la cité ASECNA sur l’avenue de l’Indépendance ». Une rencontre a eu lieu en milieu de la semaine à Bangui entre les autorités centrafricaines et le syndicat du personnel de l’agence.

Le syndicat prévoit une autre Assemblée Générale mardi 19 juillet en attendant le résultat des échanges en cours entre le Gouvernement et la Direction de l’ASECNA.

 

A Nola, les Droits de l’homme menacés par le parquet

Radio Ndéké Luka Samedi, 16 Juillet 2011 12:51

Dans la ville de Nola (centre), il semble que le procureur n’en fait qu’à sa tête. Les organisations de défense des droits humains, la société civile et les autorités administratives de la ville ont dénoncé ce vendredi 15 juillet 2011 au cours d’une réunion, les arrestations arbitraires orchestrées par le parquet du tribunal de la ville de Nola.

Selon le constat fait par les différentes structures de défense des Droits de l’Homme, « la prison de la ville regorge présentement de détenus qui souvent pour certains, sont arrêtés sans chef d’accusation, et pour d’autres sont restés croupis sans procès équitables ».

Les organisations de défense des droits de l’homme citent même un cas spécifique « une femme transférée à la maison d’arrêt de Nola,  mercredi 13 juillet, avec ses deux enfants, une fillette de deux ans et une autre de 81 jours, à la suite d’une banale histoire de bagarre avec l’épouse d’un gendarme de la ville ».

Les responsables de ces structures de défense des Droits de l’Homme appellent le parquet à respecter les Droits, car « nul n’est au-dessus de la loi », affirment-t-ils. La rencontre a été initiée par le préfet de la Sangha Mbaéré, Lazare Morlès Ngaya.

 

Toujours des braconniers en action au sud de la RCA

Radio Ndéké Luka Samedi, 16 Juillet 2011 12:50

La commune de Ngotto au sud-ouest de la Centrafrique est plus que jamais sous la menace des braconniers. Leur présence a été signalée depuis quelques temps dans cette région, ce qui constitue non seulement un danger pour le parc de Bodengué mais aussi pour la population et ses biens.

Ces braconniers ont quitté l’Est de la République Centrafricaine pour s’installer dans l’Ouest. Ils seraient à la quête des défenses d’éléphants voire de certains animaux protégés.

Le Ministre des Eaux, forêts, Chasses et Pêches Emmanuel Bizot a confirmé ce 15 juillet leur présence dans la localité cette semaine. Il n’a pas voulu en dire davantage sur les stratégies militaires pour arrêter la progression des ces malfrats. Néanmoins il s’est appesanti sur  les dispositions prises pour protéger non seulement le parc de Bodéngué, mais l’ensemble de la population.

Il ya deux semaines, 4 personnes dont 2 gendarmes ont été tuées dans cette commune par les braconniers.

Il faut rappeler qu’un incident avait opposé l’armée centrafricaine à un groupe de braconniers en avril dernier. Deux  affrontements avaient eu lieu dans la Sangha-Mbaéré et la Lobaye, deux. Parmi les victimes, on dénombre 16 morts dont 2 soldats centrafricains et 14 braconniers. Il y avait 2 arrestations dans les rangs des braconniers.

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation