Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 17:22

 

 

 

 

Joseph-Kpidou.JPG

 

 

La rédaction de Centrafrique-Presse a appris avec peine le décès officiellement pour crise cardiaque, samedi 31 mars à 17 h à la clinique Chouaib de Bangui du compatriote Joseph Jonathan KPIDOU, DG de la BSIC BENIN SA. Le disparu qui séjournait à Bangui dans le cadre d’une mission de résolution du conflit qui oppose le nouveau DG de La BSIC Centrafrique de nationalité tchadienne avec le dénommé Orel Abdraman, le très intriguant DG Adjoint déjà à l’origine de l’expulsion manu militari par les autorités de Bangui du Malien Gaoussou Barry en octobre dernier.

 Le DG Adjoint de la BSIC Centrafrique Orel Abdraman qui, selon nos informations d’une source bien informée ayant requis l’anonymat, aurait promis peu avant l’arrivée à Bangui de Joseph Jonathan KPIDOU, qu’il ferait arrêter celui-ci voire même le trucider. Au sein de la BSIC c’est un secret de polichinelle qu’Orel Abdraman est connu comme porte d’un pistolet qu’il trimbale par devers lui et dans son bureau.

A l’issue de la mission de Joseph Jonathan KPIDOU à Bangui, une procédure de licenciement aurait été décidée contre Orel Abdraman qui a été suspendu et devait être traduit devant le conseil de discipline de la banque ainsi que le nouveau DG.

Décès suspect

C’est après avoir  déjeuné aux environs de 15 h au restaurant « Le Relais des chasses » bien connu des banguissois et une fois regagné son lieu de résidence que Joseph Jonathan KPIDOU aurait rappelé son chauffeur pour le conduire d’urgence à la clinique Chouaib où il décédera à 17 h, le médecin cardiologue appelé à son chevet n’ayant rien pu faire. Le moins qu'on puisse dire est que ce décès est plus que suspect.  

Joseph Jonathan KPIDOU était un père de famille à peine quinquagénaire et économiste. La rédaction de Centrafrique-Presse présente ses condoléances les plus émues à sa famille et tous ses proches.

Il était entré dans le groupe BSIC en 2004 et la filiale du Benin qu'il dirigeait comme DG est l'une des meilleures. Il était très écouté du PDG du groupe. Ce n'est pas par hasard qu'il a été envoyé à Bangui pour tenter de résoudre le conflit des deux dirigeants de la filiale de Bangui qui à force de perdurer, entame la crédibilité et l'image du groupe.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nécrologie