Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 01:16

 

 

Binguis

 

Radio Ndéké Luka Mercredi, 20 Avril 2011 16:19

« Nous avons besoins d’aller à une professionnalisation de l’administration électorale et éviter de l’amateurisme. Une élection c’est de l’art et de la spécialisation ». Ces propos sont tenus le mardi 20 avril 2011, par Arsène Gbaguidi, Directeur national de National Democratic Institut (NDI), à la clôture des travaux de la table ronde  post-électorale sur « les leçons tirées  du processus électoral en Centrafrique » à Bangui.

Les assises ont  permis aux représentants des différentes entités ayant pris part au processus électoral de 2011, de faire l’autopsie dudit processus. Aussi,  proposer des alternatives, en perspective des élections futures.

D’après Arsène Gbaguidi, lorsque les Commissions Electorales Indépendantes sont mises en place, cela pose un problème de mémoire institutionnelle des élections en Afrique.

A titre de rappel, a-t-il affirmé, « tous les investissements faits dans les élections de 2005 en Centrafrique n’ont laissé aucune trace. Ce qui a obligé le pays de tout reprendre à zéro ». Or, a indiqué le Directeur national de NDI, « s’il y avait une institution permanente, celle-ci pourrait faire économie aux acteurs impliqués dans le processus ».

Il par ailleurs précisé que les élections de 2011 en Centrafrique ont connu des « forces et faiblesses ». NDI, conclut-il, veut aider le pays dans ce sens pour améliorer et consolider le processus électoral à venir.

Signalons que l’atelier a été organisé par le NDI en partenariat avec le ministère de l’administration du territoire et a duré 3 jours.

 

De nombreux sinistrés à Boali après un orage

Radio Ndéké Luka Mardi, 19 Avril 2011 14:30

La ville de Boali (95 km nord-ouest de Bangui) a été secouée dans la nuit de lundi 18 au mardi 19 avril 2011 par une pluie accompagnée d’un vent violent. De dégâts matériels et humains importants ont été enregistrés.

Selon le récit du correspondant de Radio Ndeke Luka à Boali, « la pluie est survenue aux environs de 22 heures. Elle a surpris des ménages en plein sommeil. Des maisons se sont écroulées sur des personnes endormies et il y a eu des blessés. Les uns ont trouvé refuge dans leurs cuisines, les autres chez les voisins. Beaucoup de dégâts matériels sont occasionnés par la colère de ce vent qui manifestement ne voulait rien laisser sur son passage. Des toitures suspendues dans des arbres ou propulsées de l’autre coté de la route. Kiosques, paillottes, poteaux électriques dans les quartiers sont littéralement balayés.»

Pour l’instant, les sinistrés cherchent à récupérer ce qu’ils peuvent sauver des ruines de leurs maisons et fouillant dans les décombres. La Croix Rouge locale est aussi à œuvre pour recenser les dégâts. D’ores et déjà, on parle dans la ville de centaines de maison écroulées et de plusieurs dizaines de sans abris qui sollicitent de l’assistance.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation