Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 01:29

 

 

 

 

 

Plus de soldat tchadien pour la sécurité de Bozizé


 

soldats tchadiens-copie-2

 

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 29 Octobre 2012 13:11

 

Les forces tchadiennes vont quitter la Centrafrique. Radio Ndeke Luka a pu obtenir confirmation de l’information auprès de plusieurs sources.


Cette information du départ des soldats tchadiens très actifs dans la capitale centrafricaine circulait depuis deux jours à Bangui. Ella a été confirmée à Radio Ndeke Luka par une autorité gouvernementale. Les forces tchadiennes surnommées "Zakawa" formaient une partie de la garde prétorienne du président Bozizé depuis la prise du pouvoir par ce dernier en mars 2003.


Elles s’occupaient particulièrement de la sécurité du cortège présidentiel, autour du Palais de la Renaissance, du quartier de Sassara à Bangui où résident des dignitaires du régime  et une partie de la famille présidentielle, de l’aéroport de Bangui Mpoko.


On ignore encore les raisons exactes de ce départ. S’agit-il d’une décision du président tchadien Idriss Deby ? Ou est-ce à la demande du président Bozizé lui-même ? Quel est l’agenda de ce retrait ? Certaines sources laissent entendre qu’il a déjà commencé.


D’autres l’expliquent par le fait que les soldats tchadiens vivent de plus en plus à Bangui sous le regard critique de la majeure partie de la population. Pour d’autres les entorses et comportements indisciplinés exercés par ces forces sur la population centrafricaine auraient justifié cette décision.

 


 

600 enfants frappés par la malnutrition sévère


 

ACF-8_pics_809.jpg

 

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 29 Octobre 2012 13:08


Un chiffre qui fait froid dans le dos pour ce seul mois d’octobre 2012. Au moins 600 enfants, âgés de 0 à 5 ans, souffrent ces derniers temps de la malnutrition sévère à l’Hôpital Bédé Combattant situé dans le 8ème arrondissement de la ville de Bangui.

 

D’après un quotidien de la place qui a publié l’information ce 29 octobre 2012, la situation a été dévoilée par Docteur Jacques Mohénam, médecin-chef de cette formation sanitaire.

 

Pour le journal qui a cité le médecin, « la République Centrafricaine dispose d’une variété d’aliments.

 

Seulement les parents ne savent pas donner à manger à leurs enfants. Une sensibilisation des parents sur l’importance d’une alimentation variée et équilibrée est une urgence de l’heure pour faire face à cette situation ».

 

Toutefois, Radio Ndeke Luka se propose de se rapprocher des responsables de ce centre de santé pour avoir plus de précisions sur ce sujet.

 

 

 

Des produits écoulés à pied faute de route à Boali

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 29 Octobre 2012 13:09

 

Il devient de plus en plus difficile pour les paysans, périphériques de la ville de Boali (95 kilomètres de Bangui), d’écouler leurs produits champêtres sur le marché. La dégradation avancée des routes en est la principale cause.

 

Les villages les plus touchés sont entre autres, Kouzindoro, Birlo, Lambi et Pama. Les habitants parcourent plusieurs kilomètres à pied avec leurs produits sur la tête pour atteindre les marchés hebdomadaires ou celui de Boali, a raconté le correspondant de Radio Ndeke Luka.

 

Selon Jacques Délossé, député suppléant de Boali, un début de solution est déjà trouvé pour alléger la souffrance de ces villageois : un véhicule à 3 roues a été acheté à cet effet et sera bientôt mis en route. Un autre engin est attendu dans les jours à venir.

 

Certaines localités situées aux périphéries de la ville de Boali sont confrontées ces derniers temps aux multiples attaques perpétrées par des hommes armés non identifiés.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation