Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 21:55

 

 

 

En s’interrogeant légitimement comme beaucoup de Centrafricains sur l’origine de la fortune insolite du ministre de l’agriculture et polytechnicien de Roumanie Fidèle Gouandjika, la rédaction de Centrafrique-Presse a piqué celui-ci au vif qui ne cesse de multiplier ses réactions épidermiques sous forme de prétendus droits de réponse fumeux et injurieux qui ne font que refléter son manifeste déséquilibre mental.

Soucieux du respect du principe de l’équilibre des intervenants dans tout débat démocratique, la rédaction a accepté de publier à plusieurs reprises les pseudos droits de réponse de ce personnage qui ne fait pourtant pas mystère, lors des réunions du KNK, de sa volonté de tout faire pour museler et réduire Centrafrique-Presse au silence.

Ce faisant, la rédaction a enregistré de vives réactions de plusieurs lecteurs mécontents que les colonnes de CAP aient pu ainsi être ouvertes à un personnage pittoresque que certains qualifient même de « bouffon de la République ». Un lecteur nous a même écrit ceci : « Vous faites le jeu de Ngouandjika en publiant ses prétendus droits de réponse. Il cherche tout simplement à exister car ses jours de ministre sont comptés et peut être que sa liberté aussi… ».

Devant un tel tollé et à notre corps défendant, nous sommes au regret d’annoncer à l’intéressé qu’il en est dorénavant fini de ses délires mégalomaniaques en guise de droit de réponse dans les colonnes de Centrafrique-Presse qui a conquis ses lettres de noblesse par la satisfaction qu’il a su procurer à ses fidèles lecteurs, de plus en plus nombreux chaque jour à prendre connaissance des informations que sa rédaction s’efforce avec professionnalisme de mettre à leur disposition.

Malgré les menaces et tentatives d’intimidation de toutes sortes, nous ne cesserons cependant de poursuivre cet exaltant et noble travail d’information de nos concitoyens qui ont foi à la qualité des informations que nous leur fournissons et qui nous encouragent quotidiennement de ne point baisser les bras car aussi paradoxal que cela puisse être et de l’aveu même de nos lecteurs, c’est Centrafrique-Presse qui comble le vide informationnel des Centrafricains dans leur propre pays. La rédaction n’en est donc pas peu fière et tient à leur exprimer tous ses sincères remerciements pour cette immense confiance qu’ils lui font.  

 

portrait Prosper

Prosper N’DOUBA

Directeur de Publication  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Editorial