Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 02:16

 

 

 

ZM.jpg

 

 

Baba Ladé un sujet à polémique en Centrafrique

Radio Ndéké Luka Lundi, 22 Août 2011 13:49

Le Médiateur de la République Monseigneur Paulin Pomodimo a réussi à convaincre la médiation Tchadienne et les autorités gouvernementales de ce pays au sujet du général rebelle Abdel Kader Baba Laddé qui se trouve sur le territoire centrafricain depuis 2008. Les autorités tchadiennes ont finalement accepté le retour définitif de Baba Laddé à Ndjamena. Mais une question qui ne cesse de revenir dans le milieu des centrafricains est : « à quand le retour de ce chef rebelle qui opère sur le territoire centrafricain au Tchad ? ».

Le Médiateur de la République, Monseigneur Paulin Pomodimo de retour de Ndjaména après trois jours de négociations, s’est expliqué à Radio Ndeke Luka sur les avancées des pourparlers qu’il a eus avec les autorités Tchadiennes conformément au retour de Baba Laddé à Ndjamena. « …Nous avons eu à nous entretenir avec les autorités tchadiennes. Mais l’essentiel pour les parties, c’est qu’on trouve des voies et moyens qui lui [Baba Ladé] permettront de rentrer pacifiquement au Tchad ».

L’opposant Martin Ziguélé, Président du Mouvement de Libération du peuple centrafricain (MLPC), a tenu pour sa part à se faire entendre sur le sujet : « Je ne vois pas pourquoi on garde encore cet aventurier, qui dit mener la lutte pour la protection des peuhls sur le territoire centrafricain. Il n’est pas chez lui et il n’est pas invité à venir défendre le territoire centrafricain. Nous avons l’Armée nationale dont la tâche est définie par la Constitution et les dépenses, supportées sur le budget de l’Etat », a-t-il notamment déclaré à Radio Ndeke Luka.

Pour sa part, l’intéressé lui-même Baba Ladé maintient qu’il est important qu’il soit protégé par les forces de l’ONU pour ne pas se faire  kidnapper comme en 2009 au moment de son retour à Ndjamena. Aussi il déclare que si cela n’est pas possible, il propose que les négociations au sujet son retour se fassent à l’étranger.

 

NDLR : Les prétentions et ambitions du chef de guerre Baba Ladé et son FPR depuis le territoire centrafricain sont inadmissibles. Malheureusement il n'a en face de lui qu'un pouvoir complaisant et incapable de prendre ses responsabilités dans la défense des Centrafricains et de l'intégrité de leur territoire. Pendant que Baba Ladé divertit l'opinion avec l'affaire de ses contacts avec AQMI et d'autres mouvements terroristes qui lui proposeraient de l'argent qu'il refuserait, ses éléments ne cessent de lancer des attaques contre certains villages dans la Ouaka pour s'emparer du bétail et des biens des paisibles habitants qui ne savent pas à quels saints se vouer. En quelle qualité Baba Ladé se permet-il de s'ingérer dans les affaires centrafricano-centrafricaines qui ne le regardent en rien ? Trop c'est trop de ce chef rebelle qui doit quitter au plus vite le territoire national.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique