Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 01:10

 

 

 

manifestants-du-5-janv-Paris.JPG

 

manifestants-du-5-janv-Paris.-6-JPG.JPG

manifestants-du-5-janv-Paris.-4-JPG.JPG

 

manifestants-du-5-janv-Paris.-2-JPG.JPG

manifestants-du-5-janv-Paris.-5-JPG.JPG

manifestants-du-5-janv-Paris.-3-JPG.JPG

 

 


Centrafricains, Centrafricaines d’Ici et de là-bas,

Chers Compatriotes

Chers partenaires bilatéraux, amis de la République Centrafricaine ;

 

 

Je voudrais tout d’abord demander au nom du peuple Centrafricain un grand pardon aux pays amis dont les représentations diplomatiques ont été saccagées par les partisans du régime de Bangui ; ces partisans portaient clairement les couleurs du KNK le parti unique dans cette démonstration. Ils ont été instrumentalisés par le pouvoir du général Bozizé pour montrer au monde entier que les Centrafricains sont primitifs et n’aiment pas la France ; Nous dénonçons cette instrumentalisation. Les partis politiques confirment ICI que tout le peuple centrafricain ne s’est pas associé à ces actes de vandalisme orchestré par le pouvoir ;

En votre nom, centrafricains de France rassemblés ici, j’exprime notre compassion à la souffrance du peuple, ce peuple qui subit toutes formes d’exactions et calvaires à chaque crise politique ou militaire, devenu une habitude centrafricaine tous les 10 ans

Notre compassion va aussi envers toutes ces familles endeuillées,  déportées, arrêtées par les fils de Bozizé, ou encore ceux qui sont séquestrés parce qu’ayant une opinion politique autre que celle du général Bozizé et de ses partisans du KNK  

Chers Compatriotes

Chers partenaires bilatéraux ;

Si les problèmes que connait notre pays depuis 2003 ont un seul nom, leur solution a aussi un seul nom;

Si l’heure est arrivée pour identifier ces problèmes, l’heure est aussi arrivée pour trouver la solution ; le général François Bozizé, son gouvernement et son parti unique.

L’insécurité qui règne dans notre pays depuis 2003 à un nom, toutes les rebellions qui ont sévi dans notre pays comme le FPR de Baba Ladé, la LRA de Joseph Koni ou encore l’APRD, la CPJP, l’UFDR, etc.. ont toutes donné pour justifications l’attitude d’un seul homme, le général François BOZIZE

Le Problème de notre pays s‘appelle BOZIZE et la solution c’est BOZIZE

15 mars 2003, alors que Patassé est en visite au Niger, son Chef d’Etat Major entré en dissidence un an auparavant, le général Bozizé prend le pouvoir à Bangui.  Autoproclamé président de la République, il suspend la Constitution, promulgue des actes constitutionnels  et dissout l’Assemblée nationale en déclarant n’être venu que pour restauré l’ordre constitutionnel

N’avait-il pas dit  aux journalistes à Libreville  en 2004 qu'il ne sera pas candidat aux élections présidentielles de 2005 ? 

N’avait-il pas réprimandé le Président de la Commission de l'Union Africaine de l'époque que ce  dernier ne devrait pas s'ingérer dans les affaires centrafricaines lorsqu’il était question de sa parole d’officier ayant affirmé ne pas se présenter Candidat aux élections de 2005 ?  Il condamna l’Union Africaine d’ingérence ! C’est la même Union Africaine qu’il appelle aujourd’hui au secours!

Chers Compatriotes

Chers partenaires bilatéraux ;

Depuis son coup d’Etat, le général Bozizé s’est montré non intéressé par une solution durable susceptible de briser le cercle vicieux entretenant conflit et pauvreté, ce dont souffre le peuple Centrafricain.

Que peut encore apporter un général Bozizé à la RCA qu’il n’ait pu depuis 10 ans ?  Si en 10 ans, il n’a su respecter les multiples recommandations formulées suite aux multiples dialogues et accords  signés avec les Rébellions, que peut-il encore apporter à la RCA aujourd’hui?

Le régime du général Bozizé semblait trop soucieux de l’opposition démocratique et des Intellectuels ;  il était trop peu concerné par ce qui se passe en dehors de la capitale, Bangui, pour investir le temps et les efforts nécessaires à la stabilisation du pays.

Le général Bozizé et son Gouvernement ont constamment évité pour ne pas dire refusé de respecter l’esprit et la méthode du consensus ;

Le général Bozizé et son gouvernement ont instauré un parti unique le KNK dans l’optique de modifier la constitution pour s’éterniser au pouvoir ;

Bozizé et son gouvernement ont refusé d’adopter la bonne gouvernance ; ils ont préféré la prédation d’Etat ; tous ses Ministres sont des milliardaires, pendant que les ponts s’écroulent un à un dans Bangui et dans l’arrière pays;

BOZIZE et son gouvernement ont préféré utilisé les retombées des ressources minières  DIAMANT ET URANIUM ou encore les redevances Télécoms pour s’enrichir  à titre personnel; ainsi, ils ont des comptes  dans les iles caïmans, en Afrique du Sud ou en Afrique de l’Ouest; pendant ce temps, il n’y a pas d’électricité,  pas d’eau potable,  pas de routes, pas de téléphones fixes; pas de médicaments dans les hôpitaux ; les centrafricains ne mangent plus à leur faim

BOZIZE et son Fils ont refusé de reformer le secteur de la défense et de la sécurité pour protéger l’intégrité du territoire ; ils ont préféré investir dans la prison de luxe de Bossembélé ou croupissent les Ministres dissidents ou des opposants soupçonnés d’atteinte à la personne de Bozizé, des ses femmes  ou de ses enfants

BOZIZE et son gouvernement ont refusé d’adopter le respect de l’indépendance des institutions; il n’y a pas de justice en République Centrafricaine, un Etat de Non-Droit ; on assiste impuissant aux humiliations d’officiers ; d’hommes politiques ; pour rien on ridiculise les Centrafricains aux postes frontières (aéroports, ports ; etc) Tu me connais ? Je suis demi-Dieu ; tu me connais ; je suis un Bozizé ; tu me connais ; je suis KNK ;  Les enfants de Bozizé enterrent des Centrafricains vivants pour des affaires de jalousie

BOZIZE et son Gouvernement ont tout mis en ouvre pour écarter l’opposition politique de la Représentation populaire, l’Assemblée Nationale ;  une opposition qui n’a pas accès aux médias d’Etat qui sont la Radio et la Télévision ; une opposition qui n’est pas autorisée à prendre la parole en public, à parler au peuple ; Une opposition qui ainsi, ne peut contribuer à l’équilibre des pouvoirs.

Chers Compatriotes

Chers partenaires bilatéraux ;

BOZIZE et le KNK ont fait de la RCA une dictature déguisée et cela sous l’œil complaisant de la communauté Internationale ;

Bozizé est un général, un officier  sans parole! il est un homme qui ne respecte pas sa propre parole, écrite ou orale ;

Bozizé n’est pas un officier crédible et on ne peut pas lui faire confiance aujourd’hui ; Ceux qui ont signé des accords avec lui en ont fait les frais.

Pendant les dernières mascarades d’élections, il avait promis d’utiliser le financement de l’union Européenne dans la transparence ; Tenez, ce sont ses enfants qui ont fabriqué les cartes d’électeurs et qui ont acheminés les urnes. Les listes électorales étaient manuscrites. Tout cela démontre la nature de la transparence des dernières élections.

Comment peut on organiser des élections groupées avec 5 candidats à présidentielle, une vingtaine de partis aux législative et sortir une Assemblée Nationale avec 90% des députés appartenant au seul parti au pouvoir?

Comment peut-on avoir un Président, ses femmes, ses fils, ses neveux, ses oncles, OUI presque toute sa famille élus députés?

Depuis janvier 2011 ; l’opposition démocratique dénonce le pouvoir de BOZIZE sans être entendu ;

Depuis janvier 2011 ; l’opposition démocratique demande la reprise des élections alors que BOZIZE  n’y accorde que du mépris et de l’abnégation

Les rebellions de la LRA de KONI et de BABA Ladé du FPR ont sévi et sévissent dans l’arrière pays sans être inquiétées

Il parait que les forces armées centrafricaines, les FACA comptent 4 000 personnes dont 3 000 civils et 1 000 hommes d’armes; de quel peuple se moque t-on ?  Comment peut-on efficacement protéger 4 millions de Centrafricains avec une armée de 1000 soldats ? Pourtant Bozize et son fils ont acheté des armes ! Mais l’armée nationale a été transformée en corps de protection, garde présidentielle. Comment s’étonner du nombre de rebellions depuis le 15 mars 2003.

Il parait que les fonctionnaires sont payés régulièrement  et à terme échu ; de quel peuple se moque t-on ? Il y a 4 millions de Centrafricains dont 25.000 fonctionnaires soit 0,05% de la population; Payer régulièrement les fonctionnaires est une obligation d’un gouvernement, ce n’est pas un acte de réussite politique ni une bienveillance de la part d’un Président. C’est le droit absolu de ceux qui travaillent.

Il parait qu’il veut rester coûte que coûte au pouvoir et c’est pour cette raison qu’il envoie ses partisans caillasser l’ambassade de France et des Etats-Unis d’Amérique afin de poussez ces pays à intervenir pour le maintenir au pouvoir. Peut-on ordonner de brûler le drapeau d’un pays, puis demander l’aide de ce dernier ?

Il parait aussi que depuis quelques jours le général Bozizé est ouvert au dialogue  et veut instaurer un gouvernement d’Union nationale

Chers Compatriotes

Chers partenaires bilatéraux ;

Depuis octobre 2012 l’opposition démocratique demande au général Bozizé d’ouvrir le dialogue inter Centrafricain recommandé par le Présent DEBY, ce que le général BOZIZE a toujours refusé, préférant de continuer mobiliser son parti pour la modification de l’article NR de la Constitution qu’il a lui-même promulgué et qui limite les mandats à deux ;

La radio et la Télévision Centrafrique sont exclusivement utilisées par le KNK ou les partisans  animent des émissions génocidaires appelées YE SO E LINGBI TI HINGA, émissions lors desquelles les griots du régime insultent les leaders de l’opposition, les dénigrent utilisant toutes les expressions négatives possibles, etc..

ET DERNIEREMENT..Quand l’opposition avait appelé le général Bozizé à ouvrir le dialogue, il avait opposé un refus ; Maintenant que  ses partenaires armés, ceux avec qui il avait signé des accords, disent non par ce qu’il n’a pas respecté sa parole et se trouve dos au mur; le général BOZIZE découvre subitement les vertus du dialogue et se dit prêt à ne pas briguer un troisième mandat.

Le général avoue t-il ainsi qu’il refusait les dialogues ? Avoue-t-il ainsi qu’il s’apprêtait à modifier la constitution ? Donne-t-il raisons maintenant à l’opposition ?

Combien de Dialogues faut-il avoir  pour que le Général BOZIZE puisse écouter son peuple ?

Combien de gouvernements d’Union faut-il encore instaurer pour que le pays sorte de la misère?

Général BOZIZE, sachez que tous les 4 millions de Centrafricains ne veulent pas être Ministres dans un gouvernement, fusse-t-il d’union de tous les Centrafricains; les Centrafricains veulent des politiciens responsables qui œuvrent pour le bien-être du peuple ; les Centrafricains ne veulent pas de pasteurs qui leur jettent des billets de banque  à leur passage, jeter de l’argent par la fenêtre est un acte méprisant;

Les Centrafricains ne veulent plus de dirigeants politiques qui utilisent les biens publics aux couleurs de leur parti, par exemple les motos de l’escorte officielle  aux couleurs du KNK; Pouvez-vous vous imaginer une seule seconde la police nationale française aux couleurs du parti socialiste ?

Général BOZIZE, vous avez assez ridiculisé le peuple en jetant vos billets flambants neuf par la vitre de vos voitures de luxe ;  4 millions de Centrafricains ne mangent pas à leur faim ; la jeunesse Centrafricaine n’a pas de travail; le peuple Centrafricain veut la liberté d’aller et venir, il veut des infrastructures de bases qui lui permettront de faire son commerce dans la paix ; il veut être protégé ; Les Centrafricains aspirent simplement à être libres

 

Chers Compatriotes

Quel Centrafricain peut encore faire confiance à des promesses de la part d’un officier qui ne respecte pas la parole donnée écrite ou orale ?

L’Heure est très grave ! Les responsables sont clairement identifiés ; le général François Bozizé, son gouvernement et son parti unique le KNK  

La solution aux problèmes de ce pays  ainsi que les de pouvoirs qu’il faut avoir dans ce pays ! Telles sont les questions majeures qui sont posées aujourd’hui

Concernant la prise de pouvoir par la force, tout bon démocrate ne peut applaudir un coup d’Etat ; C’est pourquoi nous ne pouvons être favorables à la prise du pouvoir par la force : BOZIZE est le spécimen même de la prise de pouvoir par la force et nous en a fait la démonstration en 10 ans.

La solution au problème de ce pays, c’est le pouvoir du général BOZIZE ; qu’il quitte et laisse la place à un nouvel organe QUI doit naître par la NEGOCIATION et  par le CONSENSUS ; 

Centrafricains, allons aux négociations de Libreville  avec l’objectif de mettre en place un nouvel organe qui devra s’atteler au travail de remise en état des institutions indépendantes les unes des autres.

A la coalition SELEKA, nous demandons de répondre aux questions suivantes: Qui êtes Vous ? Qui est derrière Vous ? Que voulez Vous faire de la RCA ? Quelle est la place de la démocratie multi partite ? Quelle est la place de l’alternance politique ? Quelle est la place de la séparation des pouvoirs ? Quelles est la place de la Femme et de la Jeunesse ? Quelle est la place de l’Etat de droit. Venez à Libreville adoptées les propositions concrètes  qui seront faites par les partis politiques de l’opposition démocratiques. La solution au problème de notre pays est politique et passe par le départ du général Bozizé, de son gouvernement.

Centrafricains, demandons à tous ceux qui iront aux négociations de Libreville  d’y aller avec l’objectif de mettre en place un nouvel organe qui devra s’atteler au travail de remise en état des institutions indépendantes les une des autres afin de nous permettre de construire un vrai Etat de droit.

Nous sommes toute fois inquiets du support de la coalition des Chefs d’Etat Africains. Nous espérons que pour une fois, ils sauront transgresser la question de la légitimité de Bozizé. Les partis politiques de l’opposition démocratique avaient remise en cause cette légitimité dès la proclamation des résultats des élections groupées de janvier 2011.

Nous sommes inquiets des interférences de tout ordre qui se dessine. C’est pourquoi nous devrons être vigilants dans ces négociations.

Soutenons ces négociations de Libreville avec l’espoir qu’il en sorte un résultat parachevé par la mise en place d’un comité de suivi permanent composés des pays amis et des institutions suivantes (USA, CEEAC - UA – UE – ONU) pour veiller à la stricte application des engagements de sortie de crise qui seront arrêtés et ceci avec des mécanismes contraignants pour toutes les parties ;

 

Chers Compatriotes

Indépendamment de la position des grands partis politiques au pays, le Rassemblement en France des Partis Politiques de l’Opposition Démocratique Centrafricains opte pour la négociation du départ de BOZIZE, la seule solution paisible au problème que connait notre pays ; le général BOZIZE est le Problème et la Solution. Il doit quitter de lui-même le pouvoir  pour éviter le pire à la population de Bangui

Compatriotes ; ensembles, nous disons

NON  au général BOZIZE et au KNK

NON à l’instrumentalisation de la jeunesse, des femmes et des pauvres.

NON aux arrestations et aux déportations

Nous demandons aux forces africaines envoyées par leur pays de ne pas se livrer à des exactions contre les populations centrafricaines comme à l’époque de BEMBA

Que les négociations de Libreville aboutissent au départ de BOZIZE pour que les CENTRAFRICAINS repartent à ZERO dans la construction d’une nouvelle République.

Vive la République Centrafricaine,

Vive le Multipartisme

Pour que vive le peuple Centrafricain

Je vous demande de chanter l’Hymne National

 

Paris le 5 Janvier 2013

Jean-Pierre MARA,

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers