Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 04:16

 

 

 

Nicolas Tiangaye PM

 

 

Il fait partie des rares Centrafricains qui n' associent pas la politique avec l'ascension sociale.

Maître Nicolas Tiangaye a toujours su gérer son cabinet d'avocat comme une entreprise. C'est par la rigueur de la gestion qu'il est parvenu au résultat qui le distingue des turpitudes des politiciens Centrafricains.

L'homme est forcément un modèle de réussite car il a acquis tous ces biens grâce à son acharnement au travail et à une gestion saine de sa patrimoine. Il n'a jamais fait carrière en politique et a toujours systématiquement rejeté les offres alléchantes des dictateurs. En 1998, il refuse d'être nommé premier Ministre du président Ange Félix Patassé

A 56 ans, le sérial avocat soigne bien son image sous son regard d'intellectuel avec ses lunettes vue claire et ses costumes taillés sur mesure.

Le nouveau premier ministre centrafricain est tout sauf un bénit oui-oui comme son prédécesseur Archange Touadera.

Après avoir dirigé le CNT (Conseil National de Transition), le défenseur des Droits Humains ne voulait pas faire une carrière en politique.

Mais face à l'injustice généralisée et au recul de la démocratie, à l'absence de la bonne gouvernance et surtout aux brutalités des pseudos libérateurs sur le peuple de Centrafrique, il décide de se lancer en politique.

 « J'ai décidé de me lancer en politique pour ne pas être complice des souffrances que vivent les Centrafricains au quotidien » dixit Tiangaye lorsqu'il décide de créer son parti la CRPS( Convention Républicaine pour le Progrès Social)

 

L'air toujours serein, cette attitude lui permet d'équilibrer la douceur et la fermeté afin de tenir la balance et de trouver la juste mesure face à un problème. son comportement est proche de celui du président français François Hollande qui cherche toujours un arrangement avant de prendre ses décisions.

 

Alors que les Centrafricains s'attendaient à le voir briguer une candidature à la présidence en 2016 contre les partisans du président Bozizé, il se laisse convaincre par ses pairs pour éteindre à nouveau l'éternel feu de la maison Centrafrique, en devenant premier ministre.

 

Si le but de la politique est la Défense des idées et la conquête du pouvoir, Me Tiangaye vient d'opter pour le premier, convaincu qu'il a les moyens de proposer des lois pour mettre en place des institutions fortes et sortir son pays de l'ornière.

La constitution de 2004 que Bozizé a failli torpiller fait partie de ses oeuvres ainsi que des juristes Centrafricains. Sans sa modestie habituelle, il aurait pu prétendre à la paternité de celle -ci.

Major national de sa promotion au baccalauréat série A4 à seulement 19ans, il obtient trois ans plus tard une Licence en droit privé à l'université de Bangui.

En 1979, il optient sa maîtrise en droit privé et en 1980 un DEA (Diplôme d'Etudes Approfondies option: Contentieux ) et enfin deux Certificats dont celui d'Aptitude à la Profession d'Avocat à l'université d'Orléans en France.

Téméraire et travailleur, Maître Tiangaye a également brillé dans sa carrière de défenseur des Droits. Bilingue, il a plaidé à Arusha en Tanzanie pendant deux ans pour le compte du Tribunal Pénal International du Rwanda. Il a été bâtonnier de l'ordre des avocats Centrafricains, et il est le président fondateur de la Ligue Centrafricaine des Droits de l'Homme, institution qu'il a dirigée pendant treize années.

Depuis 2008, il dirige la CRPS ( Convention Républicaine pour le Progrès Social dont il en est le fondateur).

Le premier ministre de transition Centrafricain Me Nicolas Tiangaye a surtout marqué son crédo en se révélant durant le procès du dictateur Bokassa.

Son insensibilité au non-respect des Droits Humains l'a poussé à défendre le président Bozizé qui a été torturé et jeté en prison pour tentative de coup d'Etat durant le règne du président Kolingba.

La consécration de ses oeuvres reste sans doute le prix du meilleur défenseur des droits de l'homme, décerné par l'ONU en 1999.

Me Nicolas Tiangaye a été également honorifiquement distingué par son pays, il est grand officier dans l'ordre de mérite et dans l'ordre de la reconnaissance Centrafricaine

 

Wilfried Maurice SEBIRO

 

 

 

 

COMMUNIQUE

 

 

Le Fédération de la CRPS-France-Europe, au nom de tous les militants sous-fédéraux, adresse toutes ses félicitations au Président du Directoire de la CRPS, Maitre Nicolas TIANGAYE, pour sa nomination au poste de Premier Ministre du Gouvernement d’Union Nationale de la République Centrafricaine, et tient à lui réaffirmer tout son soutien indéfectible.

 

 

Paris le 18 janvier  2013     

 

                                     Le bureau fédéral CRPS-France                                                                                                                                                                                             

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion