Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 18:22

 

 

 

 

Sarko-et-Macky.JPG

 

Dakar, 18 avr 2012 14:56 GMT- (APS) - Le président français Nicolas Sarkozy a salué, mercredi à Paris, "la grandeur" du nouveau chef de l’Etat sénégalais Macky Sall qui a, selon lui, élevé son pays au rang des grandes démocraties, en raccourcissant volontairement son mandat légitime à la tête du Sénégal, de sept à cinq ans.

’’Je dis toute mon admiration pour le président Macky Sall. (…) Je ne connais pas beaucoup de présidents dans le monde et en Afrique qui sont élus pour sept ans et qui disent renoncer pour une partie de leur mandat, franchement c’est la grandeur de Macky Sall’’, a dit M. Sarkozy.

‘’Je salue son courage pour cela, et je pense que qu’un quinquennat correspond mieux aux démocraties. J’approuve cette décision (de réduction) et de limitation du mandat à deux’’, a dit le président de la République française, qui soutient que ‘’c’est une bonne nouvelle pour le Sénégal et l’Afrique’’.

M. Sarkozy s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue sénégalais, en visite de travail et d’amitié en France. Depuis son investiture, le 2 avril, M. Sall effectue son deuxième déplacement à l’étranger, après la Gambie, dimanche dernier.

Mercredi, le nouveau président sénégalais a réaffirmé son engagement à réduire la durée de mandat présidentiel, pour revenir à cinq ans. ‘’Dès l’entame de mon mandat, j’ai décidé de renoncer à deux ans de mandat pour passer du septennat au quinquennat’’, a déclaré le successeur d’Abdoulaye Wade.

Nicolas Sarkozy a ajouté que l’heure avait sonné pour revoir les relations entre l’Afrique et la France, sous de meilleurs auspices. ‘’Le temps de la colonisation est derrière nous, nous voulons simplement être à notre place c’est-à-dire des amis du Sénégal. Nous partageons la même langue et la même culture’’, a-t-il soutenu.

Avant la conférence de presse, Nicolas Sarkozy avait reçu Macky Sall à l’Elysée pour un déjeuner de travail. A l’occasion, les deux Etats ont signé un nouvel accord de défense et un autre pour une aide budgétaire française accordée au Sénégal, de 85 milliards de francs CFA.

 

 

NDLR : En voilà un qui a déjà su tirer leçon de la triste expérience de son ex mentor Abdoulaye Wade qui lui, n'a eu de cesse de modifier la constitution à sa guise pour tenter de s'accrocher le plus longtemps possible mais mal lui en a pris puisque le peuple sénégalais a fini par décider autrement de son sort. En Centrafrique où on prête aussi l'intention à Bozizé de prendre la voie de Wade d'une modification constitutionnelle pour continuer à briguer indéfiniment le pouvoir et de le conserver tout aussi indéfiniment, puisse la raison prévaloir et que Bozizé cesse avec ses prétentions saugrenues ! 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE