Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 16:26

 

 

 

 

baba laddé gl

Communiqué de presse du FPR

Tout d'abord je souhaite dire mon indignation après les tueries de Montauban et Toulouse, en France, et toutes mes pensées et condoléances vont aux familles des victimes.

Je souhaite ensuite répondre à l'ancien président burundais Pierre Buyoya, aujourd'hui médiateur de paix au Soudan, au Tchad et en RCA après son affirmation " Quant à Baba Laddé, on sait depuis longtemps que c'est un bandit, un coupeur de route. Je suis surpris de voir qu'il a maintenant des revendications politiques. Est-il manipulé ? Peut-être."

Comment un médiateur de paix peut-il proférer de telles accusations sans apporter de preuves? Monsieur, prouvez que je suis un bandit et coupeur de routes avant d'affirmer de telles insinuations. J'ai moi-même combattu les zaraguinas (coupeurs de routes) dans les zones que je contrôlais. Et si certain de mes hommes ont commis des exactions, ils seront jugé par le mouvement et exclu.

Quelle honte pour Jeune Afrique de publier les mensonges de Buyoya, mais ce journal corrompu, qu'il suffit qu'un dictateur paye pour avoir un article favorable, est habitué du fait, avec notamment des mensonges comme " il appelle à  une grande alliance entre les Touaregs, Aqmi,  les indépendantistes de l’Ogaden, les Sahraouis du Polisario et, bien sûr, les Peuls" ou "Son objectif n’est rien de moins que de renverser le président tchadien Idriss Déby Itno et de fédérer tous les Peuls, de la Mauritanie à la République Démocratique du Congo. Mais pour l’instant, l’autoproclamé général Baba Laddé, 41 ans, se contente de sévir dans le nord de la Centrafrique, multipliant rackets et pillages."

Et quelle insulte pour un Africain de s'entendre dire qu'il est manipulé par l'extérieur s'il a des idées politiques. Un noir, un Africain ne peut donc pas avoir d'idées politiques sans être manipulé par une puissance extérieure?

Ou bien est ce les Tchadiens ou les Peuls qui ne peuvent avoir d'opinion? Ou alors est ce parce que je ne suis pas issu d'un milieu bourgeois et n'ai pas fait d'étude à l'étranger? Et oui un pauvre Peul Tchadien peut avoir une opinion politique.

Et quel est mon discours politique? Réclamer la démocratie au Tchad et en Centrafrique. Réclamer que les Tchadiens et les Nigériens ne subissent pas un génocide au Nigeria sous couvert de lutte contre Boko Haram. Demander que la paix revienne au Mali et que l'armée, le Mouvement National de Libération de l'Azawad, Al Qaida au Maghreb Islamique, Ançar Dine, le MUJAO, le Ganda Iso fassent une trêve. Réclamer justice pour les exactions contre les Peuls en Guinée Conakry. Réclamer l'égalité entre Noirs et Maures en Mauritanie, entre Toubous et Arabes en Libye. Demander le départ de Kadhafi du pouvoir en Libye et de Gbagbo du pouvoir en Côte d'Ivoire. Condamner  les crimes de Bachar el Assad, Vladimir Poutine et Mahmoud Ahmadinejad en Syrie. Demander qu' Israel cesse de bombarder les Palestiniens à Gaza. Vouloir combattre la LRA de Joseph Kony...

Un Africain qui n'est pas issu de l'élite est il incapable d'avoir ces opinions?

Il y a d'autres thèmes que je n'avais pas encore abordé car des puissances africaines colonialistes pourraient m'assassiner pour ça, mais n'ayant pas peur j'aborde ces sujets: Si le peuple Cabindais se prononçait par referendum sur l'autodétermination, je soutiendrais l'indépendance de l'enclave de Cabinda. En plus d'être ethniquement et culturellement différente de l'Angola, Cabinda doit être au regard des règles que s'est fixé l'Union Africaine être indépendante car c'était une colonie portugaise indépendante de la colonie de l'Angola. L'Angola exploite sans vergogne les richesses de ce territoire mais laisse mourir sa population.

Parlons aussi du pillage de la RDC par toutes les puissances qui y sont intervenus pendant la guerre civile, notamment l'Ouganda et le Rwanda. Aucun leader africain n'ose en parler.  Des rapports affirment également que l'armée ougandaise pille les ressources de l'est de la Centrafrique et commet des viols. Récemment sept Peuls MBororos ont été tué par les Ougandais.

Je souhaite collaborer avec les forces de Kampala dans la lutte contre Kony, mais je ne pourrais accepter de telles exactions et je demande aux soldats américains présent à Obo de protéger les civils des agressions venant de qui que ce soit.

On m'accuse d'occuper illégalement la Centrafrique. Mais l'armée tchadienne occupe aussi ce pays depuis presque dix ans, elle est à Bangui pour maintenir Bozizé en place au lieu d'intervenir au Kanem pour apporter des vivres aux populations qui meurent de faim. 

Ce sont des ministres centrafricains qui m'ont demandé d'étendre la zone d'action du FPR vers Kouango et Bambari. Quelques jours avant de nous attaquer de façon lâche le 23 janvier, ce traître de Bozizé m'avait même proposer la nationalité centrafricaine et les émissaires de Déby me proposaient de nouvelles négociations que j'avais acceptées.

Nous pouvons aussi aborder le sujet du procès grotesque contre Jean-Pierre Bemba. On l'accuse de ne pas avoir empêché les exactions de certains de ses hommes à Bangui. Mais va t'on envoyer Obama devant la CPI parce que un de ses GI's à massacrer seize civils Afghans? Et Bush avec les crimes de la prison d'Abu Ghraib en Irak et de Guantanamo?

Le procès de Bemba est une mascarade car beaucoup de puissants savaient que le Mouvement de Libération du Congo pouvait remporter légalement et démocratiquement le pouvoir à Kinshasa.

Voilà ce qu'un simple Africain peut avoir comme opinion.

Monsieur Buyoya devrait se taire car sous son mandat des crimes ethniques ont été commis au Burundi et ce pays a été impliqué dans la guerre en République Démocratique du Congo. Il est aussi soupçonné de l'assassinat de Melchior Ndadaye et de l'archevêque irlandais Michael Courtney.

J'ai beaucoup d'amitié pour le peuple Burundais, mais pensez vous vraiment que cet état intervient en Somalie pour aider le peuple Somalien. Je ne pense pas que le Burundi, tout comme l'Ouganda, le Kenya et l'Ethiopie interviennent en Somalie par pur altruisme envers le peuple, mais bien plus pour des intérêts cachés.

L'Ethiopie qui torture ses propres opposants intérieurs, qui bafoue les minorités Afar, Somali et Oromo sous couvert de lutte contre le terrorisme; est elle vraiment à la tête d'une alliance pour la démocratie contre les Sebabs?

Maintenant on dit que Djibouti enverrait des troupes à Mogadiscio, pourtant cet état n'est pas un model démocratique. L'Union Africaine avait même demandé, il y a 2 ans, à la Guinée du fou Moussa Dadis Camarra d'y envoyer des hommes. L'Union Africaine se ridiculise et est une honte.

Monsieur Buyoya et messieurs les élites africaines, vous devrez rendre des comptes aux Africains. Malgré les menaces, le Front Populaire pour le Redressement et le Parti pour la Justice et le Développement continueront à combattre les dictatures de Déby et Bozizé. Et si vous voulez la paix, vous devrez négocier avec nous le bas-peuple.

Je rappelle que le FPR et le PJD-Farca, sommes toujours prêt à des négociations, à l'étranger et sous l'égide de l'ONU.

Mais, j’exige avant toutes négociations la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées et l’arrêt des arrestations des partisans et sympathisants du FPR-PJD-FARCA.

Fait le 21 mars 2012

 

Le Général Baba Laddé.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers