Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 01:44

 

 

le-guide-libyen.jpg

 

Source : letelegramme.com  lundi 28 février 2011 / 21:33

 

La semaine dernière, des proches du colonel Kadhafi ont tenté, le plus légalement du monde, de retirer un milliard d’euros (900 millions de livres) d’Angleterre. Le Telegramme raconte cette histoire et la façon dont le gouvernement britannique a pu gagner du temps afin de bloquer la précieuse cargaison sur le sol anglais.

C'est digne d'un roman d'espionnage : la semaine dernière, des proches de Mouammar Kadhafi ont tenté de faire sortir d'Angleterre 900 millions de livres en billets fraîchement imprimés. Pour bloquer le départ des caisses, le gouvernement, avec la complicité des douaniers, a dû faire preuve d'imagination...

L'affaire se déroule la semaine dernière, alors que la Libye est en quasi guerre civile. Le "Guide suprême" doit faire face à un mouvement de révolte sans précédent dans le pays. 

Des proches de Mouammar Kadhafi tentent alors de récupérer 900 millions de livres (1 milliard d'euros) en billets. Les coupures sont entreposées dans le nord-est de l'Angleterre, où elles ont été fabriquées - tout à fait légalement -  par un imprimeur britannique.

Priorité : gagner du temps

Tout s'emballe quand, à Londres, le ministère des Finances est alerté du projet. Problème : il faut  plusieurs jours aux autorités pour obtenir les documents légaux bloquant le départ des caisses de billets. Les services des douanes multiplient alors ruses et subterfuges pour gagner du temps. Une opération rocambolesque narrée par la presse britannique, dont le Financial Times, et suivie personnellement par le ministre des Finances, George Osborne.

Un aéroport lointain, un convoi sécurisé...

Les douaniers font d'abord fait savoir à leurs interlocuteurs libyens qu'il leur faut plusieurs jours pour préparer l'opération et trouver un avion adéquat à cette cargaison particulière. Parade des amis du "raïs" : ils répondent qu'un appareil est déjà prêt. 

Les douaniers inventent alors un nouvel obstacle : ils assurent que l'avion ne pourra atterrir que sur un petit aéroport du Kent, dans le sud de l'Angleterre. Soit à plusieurs centaines de km du lieu de stockage des billets. De plus, ils assurent qu'un "convoi sécurisé" de 20 véhicules 4X4 est nécessaire pour transporter toutes les caisses, d'après le Guardian.

Résultat de ces manoeuvres dilatoires : le ministre, George Osborne, obtient dans les temps les documents l'autorisant à empêcher la sortie du pays du butin tant convoité par le dirigeant libyen.

Par ailleurs, le gouvernement britannique a gelé, hier, les avoirs en Grande-Bretagne du colonel Kadhafi et de sa famille. 

 

Libye : le Tchad appelle à la retenue et au dialogue

Publié le 28.02.2011, 07h34 | Mise à jour : 17h56

Le ministre des Affaires étrangères tchadien, Moussa Faki Mahamata, a appelé ce lundi "à la retenue" et "au dialogue" des autorités libyennes, rapporte Le Parisien. Ce dernier a démenti une nouvelle fois que "des Tchadiens soient partis du Tchad ou recrutés quelque part pour servir de mercenaires en Libye".

Le Tchad, qui entretient de bonnes relations avec le leader libyen Mouammar Kadhafi, a appelé lundi «à la retenue» et «au dialogue» par la voix de son ministre des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat. Celui-ci a démenti une nouvelle fois «catégoriquement que des Tchadiens soient partis du Tchad ou recrutés quelque part pour servir de mercenaires en Libye».

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers