Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 20:38

 

 

Cyriaque-Gonda-1

 

 

De sources très proches des services de "sécurité et des renseignements de la présidence de la république centrafricaine", le président François Bozizé a déjà planifié l'arrestation de son ancien porte-parole et irrévérencieux ministre d'état Cyriaque Gonda.

Le motif : Bien évidemment la gestion désastreuse du processus de désarmement ainsi que du détournement supposé imputable à Cyriaque Gonda et Jean-Jacques Demafouth.

Le général Bozizé est rancunier excessivement rancunier.

Le chef de l'état, comme à son habitude n'a pas accepté ni toléré la résistance de l'arrogant Cyriaque Gonda, à la dissolution ou dilution de son parti le PNCN, qui a été financé sur les fonds Bozizé !

François Bozizé le rappelle chaque jour à qui veut l'entendre et haut et fort. Cyriaque Gonda, qui a brillé par son incompétence, passe son temps à faire de la philosophie et à développer une soi-disant théorie scientifique de développement du Centrafrique!  Bien évidement le président Bozizé ne rate jamais une occasion à chaque fois qu'un cadre de ce parti fait une intervention de quelque nature que ce soit, de s'énerver, de les ridiculiser publiquement en faisant savoir à tous les philosophes d'aller au PNCN pour  poursuivre "les bavardages et ragots" alors que lui au KNK - Kwa Na Kwa, les cadres planchent. On se sait pas sur quoi car aucun rapport n'a jamais été divulgué même pas une ligne.

Cyriaque Gonda, de part son irrévérence et son arrogance a des ennemis dans la sphère Bozizé  tant en Centrafrique qu'en France ainsi qu'en Europe et aux Etats Unis ou il a laissé un souvenir impérissable aux Nations Unies.

N'est-ce pas le même Cyriaque Gonda qui a été renvoyé des institutions internationales ?

N'est-ce pas ce même Cyriaque Gonda qui a été débouté par le tribunal administratif des Nations Unies alors qu'il avait l'audace et l'outrecuidance de demander près de 980 000 dollars d'indemnités de licenciement. Il a été prouvé qu'il y avait un trafic de fausses cartes, abus sexuels, détournements de fonds concernant la scolarité de sa progéniture et plainte de plusieurs personnes qui ont du travaillé avec lui ! Il a reçu zéro euro !

Il n'a jamais raté une seule occasion de démontrer l'amateurisme et l'illettrisme du "Clan Sassara et Benzambe" avec son corollaire l'association Sodebos qui décide de la politique à mettre en oeuvre pour le Centrafrique.

Le pire ennemi de Cyriaque Gonda, n'est autre que le tout puissant ministre d'état des mines et numéro 2 du régime Bozizé et par ailleurs le neveu du général président François !

Il ne se passe pas un jour sans que le ministre d'état des mines ne rêve et se vante qu'il serait un disciple indéfectible et fanatique de l'ancien président du Burkina Faso, feu Thomas Sankara.  

Le noyau dur du KNK a réussi à obtenir le limogeage de M. Gonda du gouvernement. Le porte parole incompétent à été remplacé par un quintuple incompétent formé pour partie en Roumanie. Il est donc si difficile de trouver un porte parole ?

Les "durs" du KNK ont fait savoir "qu'il faut ruiner et clochardiser Gonda. L'heure est venue et elle est à sa neutralisation et il va falloir qu'il paye du fait qu'il n'a pas été capable de se taire à la demande du président Bozizé, lorsque ce dernier l'a mis en cause dans le détournement des fonds alloués au DDR. "

Plusieurs émissaires l'avait informé qu'il porterait seul le chapeau. M.Gonda n'a pas écouté. M. Gonda a eu tort de mépriser certaines personnes. Ne dit on pas en Centrafrique " A chacun son tour chez le coiffeur ".

Seule une enquête judiciaire pourrait faire la lumière sur ce dossier et rassurer la communauté internationale et encore. Cyriaque Gonda intéresse t- il vraiment la communauté internationale en raison de son passé sulfureux ? 

Les comptes seront selon des sources très proches de la présidence, soldés par une arrestation. C'est l'habitude du régime en place. 

N'est-ce pas Ban Ki Moon, secrétaire général de l'ONU qui lors de son dernier séjour à Libreville au Gabon a récemment demandé au président Bozizé des explications concernant une quinzaine de dossiers ?

L'ombre de Charles Massi plane, celle de l'ancien ministre de l'intérieur Grelombe sous Kolingba rode, celle de l'ancien préfet Rehote en poste dans la région de Paoua sous le régime Patassé hante sans omettre Ndjadder ou bien encore le colonel Abrou et la liste n'est pas exhaustive.

On saura très bientôt quelle sera la fin réservée à Cyriaque Gonda devenu à la vitesse de la lumière, l'ennemi public N°1 !  

Isabelle Chanel

 

Source : Centrafrique Le Défi

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique