Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 23:02

 

 

Bozizé KNK ridicule

 

 

Source : lesafriques.com  11 2 2011

Le  président François Bozizé a tué  le match dès le premier tour. Ses principaux rivaux dénoncent de larges irrégularités. Du déjà vu sous les tropiques.

 Le président centrafricain, François Bozizé a été réélu dès le premier tour des élections présidentielles et législatives  du 23 janvier, «taillées sur mesure » selon les témoignages de l’opposition. Le maître de Bangui a été réélu haut la main à 66, 08% des voix,  loin devant ses quatre rivaux réunis aujourd’hui dans une coalition d’infortune.

L’ancien président Ange Félix Patassé et l’ancien premier ministre, Martin Ziguélé, arrivés deuxième avec respectivement 20,1% et 6,46% ainsi que le député et économiste Emile Gros Raymond Nakombo, arrivé quatrième avec 4,64% des voix, ont consigné une déclaration vendredi faisant état d’un «scrutin volontairement vicié du fait exclusif du pouvoir et de la CEI (commission électorale indépendante) ». A la tête de la CEI, le pasteur Joseph Binguimalé, apparenté au président sortant, a été assigné devant le tribunal correctionnel pour fraudes par les trois principaux candidats.  Un coup d’épée dans l’eau.

Selon Radio France International, plus de 1200 bureaux de vote sur les 4 618 validés n’étaient pas fonctionnels le jour du scrutin. Informations que rejette le pasteur Binguimalé, qui admet toutefois des cas de litiges concernant 1 000 bureaux de vote. L’enlisement électoral en Côte d’Ivoire, la révolution du jasmin en Tunisie et les manifestations en Egypte ont largement contribué à détourner les médias du scrutin centrafricain.

Même l’Union Européenne qui a fourni la moitié du budget n’a pas mobilisé  son habituel contingent d’observateurs réduit à l’occasion en une sémillante brigade légère qui n’a pas quitté les hôtels et auberges de Bangui. A la gloire du président Bozizé dont de nombreux membres de la famille (par exemple, la première dame) ont été élu député.

 F.M

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique