Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 15:45

 

 

 

Kodegue-Guy-Simplice.jpg

 

 

Par Kpangbandjé - 27/04/2011 Journal de Cangui

La coordination de la mouvance Patassé n’est pas opposée à cela mais la question fondamentale est de discuter sur le contenu

 

MM. Guy Simplice Kodégué et Albert Débouli respectivement Porte-parole de l’ancien président Ange Félix Patassé et Secrétaire général de la coordination de la mouvance Patassé ont présidé une assemblée générale au siège de la coordination sis quartier Combattant dans le 8ème Arrondissement. Les points du jour de cette assemblée générale étaient entre autres, le compte rendu des activités à la base concernant l’organisation des obsèques du défunt Patassé, le compte rendu de l’assemblée générale du front pour l’annulation et la reprise des élections de 2011 (FARE-2011) tenue la veille, l’organisation des obsèques du défunt Ferdinand Dago, président de l’association Londö et membre du FARE-2011, etc. L’assemblée générale a vu la participation massive des sympathisants et fanatiques de l’ancien président Ange Félix Patassé. Jeunes, femmes et vieux ont effectué ce déplacement afin de s’accaparer des nouvelles de l’organisation des obsèques du défunt Patassé. Cette assemblée était présidée par M. Guy Simplice Kodégué assisté de M. Albert Débouli. Pour M. Kodégué, il était question que les responsables politiques et la base se rencontrent pour débattre des questions liées à l’organisation des obsèques du président Patassé, le compte rendu de la réunion du FARE, des questions concernant la formation du nouveau gouvernement issu des élections frauduleuses du 23 janvier 2011.

L’assemblée a démarré sur une prière, puis une minute de silence a été accordée à la mémoire du défunt Ange Félix Patassé. Après les propos liminaires des officiels, la parole était remise au public afin de poser des questions sur les obsèques de Patassé, mais aussi sur la provenance des fonds destinés à l’organisation de ces obsèques. Comme réponse à ces questions, M. Kodégué a entretenu le public sur les avancements des préparatifs de ces obsèques. Selon lui, François Bozizé a mis en œuvre des moyens conséquents pour s’imposer et prendre une position unilatérale quant à l’organisation des obsèques de Patassé. La coordination de la mouvance Patassé n’est pas opposée à cela mais la question fondamentale est de discuter sur le contenu. Jusque-là, rien n’est encore arrêté mais ce ne sont que des agitations de la part du gouvernement. Par ailleurs, une équipe qui s’était rendue à Douala où se trouve encore le corps de M. Patassé devrait être de retour et les membres de cette équipe diront davantage sur l’état des choses depuis Douala.

Concernant la nomination de deux des membres du FARE-2011 au sein du nouveau gouvernement, M. Kodégué a précisé que le FARE a pris une position ferme selon laquelle, tout membre du groupe qui accepte de faire partie d’un gouvernement issu des élections de 2011 doit être exclu et il n’y a pas de demi-mesure à cela. Toujours d’après lui, les concernés ont été entendus et une décision émanera de la base. Il précise que si les intéressés ne renoncent pas à ce privilège mirifique, ils seront sanctionnés car dans tous les cas, c’est de l’hypocrisie. Il a souligné que le président Bozizé use de la méthode de la pêche à la ligne mais cette méthode ne marchera pas avec le FARE. Sur la question d’un éventuel dialogue avec le pouvoir sur la demande de l’union européenne, M. Kodégué précise que c’est au président Bozizé de répondre d’abord. D’après lui, Bozizé a choisi la méthode la plus cynique c’est-à-dire la pêche à la ligne pour la formation du nouveau gouvernement. Il souligne plus loin que si cette méthode est utilisée par le président Bozizé, c’est parce qu’il a peur de venir rencontrer l’opposition en engageant un dialogue direct avec elle.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nécrologie