Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 00:20

 

 

 

 

Antoine Ntsimi

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 31 Mars 2012 17:48

Antoine Ntsimi, président de  la Commission de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) pourra regagner bientôt Bangui. Cette information a été rendue publique le samedi 31 mars 2012, par le quotidien camerounais « Mutations » et publiée par sur les ondes de Radio Ndeke Luka.

L’annonce a été faite 10 jours après que le président de la commission CEMAC ait été déclaré persona non grata par le pouvoir de Bangui et interdit de fouler le sol centrafricain.

Selon le quotidien, « Paul Biya, président de la République camerounaise a reçu en audience jeudi dernier, Pierre Moussa, envoyé spécial de son homologue congolais Denis Sassou N’Guesso avec qui il a discuté du départ mouvementé, le 21 mars dernier, d’Antoine Ntsimi, le président de  la Commission de la CEMAC de Bangui (RCA) où se trouve le siège de cette institution sous-régionale ».

Qualifiant la situation de «malentendu regrettable», Moussa a annoncé que «le président Antoine Ntsimi regagnera bientôt son poste au niveau du siège de la CEMAC à Bangui, sans problème. Il sera chargé de préparer la Conférence annoncée des chefs d’Etat», prévue à Brazzaville en mai prochain ».

Antoine Ntsimi, rappelle-t-on, « s’est vu refuser l’entrée sur le territoire de la République centrafricaine sur ordre président François Bozizé. On est ce jour curieux de vivre la suite de la collaboration entre les deux hommes ».

Surtout lorsqu’on sait que le chef de l’Etat de la RCA accuse son ennemi intime de «se prendre pour le 7ème président» de la sous-région, à qui il impute par ailleurs l’immobilisme ainsi que la série de reports du sommet de la CEMAC. On attend donc une confirmation ou non du pouvoir de Bangui sur le retour de monsieur Ntsimi à Bangui.

Il est à noter qu’à ce jour les autorités de la République Centrafricaine n’ont pas encore confirmé ou infirmé cette nouvelle.

 

NDLR : D’après des informations d’une source bien informée ayant requis l’anonymat, c’est seulement le mardi dernier que le ministère des affaires étrangères de Bangui a notifié au siège de la CEMAC la déclision de persona non grata prise par la bozizie au président sortant de la Commission de la CEMAC mais toujours selon notre source,  lorsque Antoine Ntsimi a été refoulé de l’aéroport Bangui-Mpoko, quelques jours après, le commissaire au marché communautaire de la CEMAC, Jean-Serges Wafio alias « Mo ouara mo tè biani » a fait prendre une note qu'il a envoyée partout pour se donner les pleins pouvoirs en tant que Président de la CEMAC.

Tout cela n’a pas suffi à renforcer sa côte auprès de son parent Bozizé pour être proposé à la tête de la CEMAC. Du fait de ses coups de tête et ses prises de position à l’égard son même parent de président, ce dernier le considère depuis comme un adversaire. Bozizé a la rancune tenace. En réalité, c’est plutôt le « vice-président » comme on l’appelle à Bangui, Sylvain Ndoutingaye qui grenouille pour prendre le poste de Ntsimi.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers