Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 01:10

 

 

20080201Sarkozydeby.jpg

 

 

Paris, France 28/03/2011 (Pana) – Le président tchadien, Idriss Déby, a fermement mis en garde lundi contre une déstabilisation de la Libye par la coalition internationale dirigée par la France, estimant que cette action sera lourde de conséquences pour la région et la dissémination du terrorisme en Afrique, en Europe et en Méditerranée. 'L’intervention militaire contre la Libye est une décision hâtive qui peut avoir de lourdes conséquences en matière de déstabilisation régionale et de dissémination du terrorisme', a expliqué le président tchadien dans un entretien accordé à l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique paru ce lundi.

Pour le président Déby, l’intervention de la coalition viole les principes de l’Union africaine (UA) en matière d’intégrité territoriale, de non-ingérence et de refus de l’emploi de la force pour renverser un pouvoir en place.

'Un soulèvement populaire pacifique comme cela s’est passé en Tunisie et en Egypte est une chose, une rébellion armée comme en Libye en est une autre. Soutenir ce type de phénomène, a fortiori intervenir militairement pour l’accompagner et le faire aboutir,  va directement à l’encontre du traité de l’UA', a-t-il averti.

Le chef de l’Etat tchadien a déploré le mépris de la coalition internationale à l’endroit de l’UA qui avait décidé lors de son Conseil de paix et de sécurité  (CPS), tenu les 9 et 10 mars à Addis-Abeba, d’envoyer une délégation de cinq chefs d'Etat à Tripoli.

'L’ONU, l’Union européenne, la France, les Etats-Unis n’ont manifestement pas voulu tenir compte de l’UA, c’est un tort', a regretté le président Déby qui a revendiqué son amitié avec le Guide libyen.

'J’ai eu raison de faire de Kadhafi un ami. La Libye est un Etat voisin avec lequel nous avons une coopération que j’apprécie, dans le respect de nos souverainetés respectives. S’il le faut, je renforcerai encore cette coopération. Les Libyens et les Tchadiens ont des liens de sang', a insisté M. Déby.

L’UA a décliné l’invitation de la France à participer au Sommet organisé le 19 mars à Paris par la coalition internationale pour lancer des frappes aériennes sur la Libye.

Selon un bilan encore provisoire, plus d’une centaine de personnes ont déjà été tuées dans des raids aériens de la coalition sur différentes villes libyennes.

Plusieurs ONG de la diaspora africaine, dont la Fédération mondiale de la diaspora et la Fédération des travailleurs africains en France (FETAF),  ont organisé jeudi dernier à Paris une grande manifestation pour dénoncer 'l’acharnement' de la coalition internationale contre le peuple libyen.

Les manifestants ont vivement réfuté l’argument de la protection du peuple libyen avancé par la coalition tout en estimant que le vrai mobile de l’intervention militaire est de mettre la main sur le pétrole libyen.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE