Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 22:44

 

 

 

 

 

Kadhafi-Mouamar.JPG

 

 

 

 

 

RFI lundi 05 novembre 2012


Les ministres de l'Intérieur et de la Justice de quelque 110 pays sont attendus à Rome pour le sommet d'Interpol, à partir de ce lundi 5 novembre. Parmi les sujets qui seront abordés : le problème des avoirs à l'étranger du clan Kadhafi, un an après la mort du Guide libyen. Le ministre libyen de l'Intérieur sera sur place pour tenter de récupérer tout ou partie de ces biens spoliés.


Au moment de la chute du régime Kadhafi, les avoirs à l'étranger du clan étaient, selon certaines estimations de 87 milliards d'euros accumulés sur 30 ans. Pour le quotidien britannique The Telegraph, l'ex-leader et sa famille détenaient 23 milliards d’euros en liquide, sans compter les nombreux biens immobiliers.


Selon l'Elysée, les avoirs libyens dans les banques internationales s'élevaient à 35 milliards d'euros dont 7,5 milliards dans les banques françaises. La Suisse évaluait à 522 millions d'euros les dépôts dans ses banques. Et le Royaume-Uni évoquait la présence de 25 milliards d'euros d'actifs libyens sur son sol.


Mais toute la difficulté réside dans la quasi-impossibilité de faire la part entre les finances personnelles du clan Kadhafi et les fonds légitimes de l'Etat libyen. La plus grande opacité était volontairement entretenue.


Ainsi bien malin qui peut affirmer des 23 milliards d'euros de placements divers effectués par le fonds souverain libyen à partir de ses recettes pétrolières, ce qui relève de l'appropriation frauduleuse par la famille du dictateur déchu.

 

 

NDLR : Qu’espère tirer le gouvernement centrafricain de ce sommet puisque son ministre de la sécurité publique Claude Richard Gouandja prend part à cette réunion d’Interpol

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers