Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 15:34

 

 

Binguis

 

 

Les Entités Opposition Démocratique,

Autres Partis et APRD,

Membres du Collectif des Forces du

Changement (CFC) à la

Commission Electorale Indépendante

(CEI)

 

A

Monsieur le Président de la

Commission Electorale Indépendante (CEI)

 

Objet : Démission collective des représentants

de l’opposition de la CEI

 

Monsieur le Président,

 

Nous, Mandataires de l’opposition à la Commission Electorale Indépendante (CEI) venons par la présente porter à votre connaissance notre démission collective pour les motifs suivants :

Depuis plusieurs mois, nous avons attiré l’attention de votre bureau sur les irrégularités enregistrées dans la gestion des affaires de la Commission Electorale Indépendante (CEI), tant sur le plan administratif que technique. Nous avions toujours pensé que vous finiriez par comprendre le sens hautement patriotique de notre démarche, laquelle s’est toujours voulu objective, pour garantir à la République centrafricaine une stabilité politique et institutionnelle pérenne, gage du devenir de la démocratie dans notre pays. C’est dans cette logique que nous avions inscrit la réussite des élections groupées du 23 janvier 2011.

Malheureusement, les obstacles qui auraient pu être évités ne l’ont pas été, faute de clairvoyance. Pour trouver des issues de sortie de crise, nous avions une fois de plus, usé du bon sens en vous saisissant par différentes correspondances enregistrées respectivement sous les n° 1786/SP et 0008/SP des 10 décembre 2010 et 04 janvier 2011. Toutes ces adresses sont demeurées lettres mortes.

Les errements ainsi accumulés ont conduit la CEI à se confronter aux innombrables difficultés qui ont émaillé le vote du 23 janvier 2011. On peut relever  entre autres difficultés :

1-      La disparition de plusieurs registres d’émargement

2-      L’exercice du droit de vote sur des registres de dérogation sur votre instruction en violation des dispositions de l’article 77 du code électoral

3-      L’augmentation anormale du nombre d’électeurs sur les registres d’émargement comparativement au nombre d’électeurs enregistrés sur les ventilations des bureaux de vote et centres de dépouillement

4-      L’absence cruelle d’un plan de rapatriement des urnes, bulletins de vote et procès-verbaux

5-      Le bourrage des urnes parallèles et le remplacement des procès-verbaux lors des opérations de rapatriement etc…

6-      Séquestration de Monsieur Gabriel Edouard KOYAMBOUNOU, Premier Vice-Président de la CEI et Coordinateur du 7ème arrondissement le jour même du scrutin par la garde présidentielle à l’école maternelle Sao, lequel n’a été tiré d’affaire que par les éléments de la MICOPAX ; sans aucune réaction de Monsieur Joseph BINGUIMALE  Président de la CEI

En raison de ces graves manquements, nous avons le regret de vous informer que nous ne saurons nous associer aux résultats tronqués publiés par la CEI dans les tous prochains jours.

En vous priant de recevoir notre démission collective.

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de nos sentiments distingués

Bangui le 27 janvier 2011

ONT SIGNE :

-          KOYAMBOUNOU Jean Edouard Gabriel (MLPC)

-          HOTTO Blaise Fleury (RDC)

-          BOKOLI Antoine (CRPS)

-          BREMAIDOU Christophe (ASD)

-          TABISSI Baudin (ADP)

-          MBAIGOTO Lucien (APRD)

-          NGOUMA Venant (LONDO)

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique