Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 14:28
 
 
 
Saulet Clotaire
 
 
logomlpc.jpg
 
La rédaction publie ci-dessous la réaction d'un de ses lecteurs suite aux méditations de Clotaire Saulet sur l'élection de François Hollande publiées également dans une de notre précédente parution. Elle tient à rappeler que les propos libres tenus par les auteurs de ces différents écrits n'engagent nullement la rédaction de C.A.P dont le seul souci est de permettre la tenue du débat démocratique sur divers sujets qui peuvent intéresser les internates.
La Rédaction
 
 
La victoire de François HOLLANDE le 06 mai dernier a fait l’objet d’une réflexion de la part de Clotaire SAULET SURUNGBA qui dans ses affabulations strictement personnelles et sa logique viscéralement haineuse à l’endroit du MLPC, s’est permis ex nihilo de prêter aux dirigeants du MLPC d’entrevoir dans la victoire de François HOLLANDE une certitude que ce dernier viendra aider le MLPC à revenir au pouvoir en Centrafrique. Il est fort utile de préciser ici que le MLPC est devenu membre de l’Internationale Socialiste grâce à la vision politique de son Président Martin ZIGUELE, Ancien Premier Ministre. Ce choix a été fait à un moment où la Droite était encore au pouvoir en France. Si on suit la logique du raisonnement politique de Clotaire SAULET SURUNGBA qui pense que le MLPC se voit déjà au pouvoir avec la victoire du Président HOLLANDE, le choix d’adhésion à l’Internationale Socialiste devait être alors considéré comme un mauvais choix voire risqué en terme de géopolitique puisque ce choix a été fait pendant que la Droite Française était au pouvoir, surtout que rien n’indiquait à l’époque un probable retour de la Gauche Française à l’Elysée.
Aujourd’hui, avec le recul, on peut accorder au Président du MLPC Martin ZIGUELE, la qualité d’un dirigeant visionnaire, un homme de conviction qui ne change pas en fonction de la géopolitique internationale. Donc l’adhésion du MLPC à l’Internationale Socialiste n’était pas de l’opportunisme politique dicté par une reconquête effrénée  du pourvoir perdu le 15 mars 2003 par le coup d’Etat du Général François BOZIZE. Dans l’émission Afrique Presse sur TV5 monde du 11 mai 2012, Martin ZIGUELE, président du MLPC a affirmé clairement que ni lui ni aucun opposant ou dirigeant africain n’avait versé dans l’infantilisme politique consistant à rêver que le nouveau Président François Hollande viendrait se battre à la place de qui que ce soit en Afrique ; et l’ancien Premier Ministre Centrafricain de conclure que François HOLLANDE est élu pour servir la France même si la politique africaine de la France devrait en principe changer notamment sur la question du réseau France-Afrique. Ces propos de Martin ZIGUELE peuvent être vérifiés en allant visionner Afrique Presse encore en ligne sur TV5.
Ainsi, l’on ne peut que s’interroger très légitimement sur les propos malveillants de SAULET SURUNGBA envers le MLPC et son dirigeant Martin ZIGUELE. Pour ceux qui ont lu le livre de SAULET SURUNGBA intitulé « CENTRAFRIQUE 1993-2003. La politique du changement d'Ange Félix Patassé », ils vont comprendre tout de suite que ce compatriote n’est guidé que par une haine viscérale vis-à-vis de feu Ange Félix PATASSE et du Parti MLPC. Il est dans sa logique de diabolisation gratuite du MLPC. Pour SAULET SURUNGBA, le MLPC n’a plus droit de cité et devrait disparaitre de la scène politique de notre pays. En démocratie, un parti politique qui a exercé le pouvoir et qui a échoué ou a été sanctionné par le peuple dans les urnes est en droit de continuer à faire vivre ses idées et repartir à la reconquête du pouvoir. Si Clotaire SAULET SURUNGBA qui n’est que l’ombre de lui-même, qui agit uniquement à son nom propre, se met à rêver qu’avec son livre haineux sur feu PATASSE et le parti MLPC, qui est étranger aux réalités quotidiennes du pays, si SAULET SURUNGBA pense qu’il pourra rentrer en Centrafrique pour devenir Président de la République comme il le prétend, alors c’est  à se poser des questions.
Ce n’est pas en allant au siège du Parti Socialiste Français pour présenter son livre de haine, tenter de dénigrer Martin ZIGUELE et demander in fine le soutien du Parti Socialiste Français pour prendre le pouvoir en Centrafrique qui fera que SAULET SURUNGBA parviendra à inquiéter le MLPC ni son Président Martin ZIGUELE. L’infantilisme que SAULET SURUNGBA tente d’attribuer au MPLPC par rapport à la victoire de HOLLANDE, c’est plutôt à lui qu’il faut l’attribuer au vu de ce qu’il est allé faire et dire au siège du PS rue Solferino. LE MLPC assume son choix d’adhésion à l’Internationale Socialiste ; le MPLC avec Martin ZIGUELE n’a pas attendu l’arrivée du Président François HOLLANDE au pouvoir pour demander à intégrer ce mouvement politique international.
Il est légitime de la part de SAULET SURUNGBA d’avoir des ambitions politiques ; qu’il ficelle et présente un projet de société aux Centrafricains, qu’il crée son parti ou adhère au parti de son choix. Mais s’il veut combattre le MLPC ou Martin ZIGUELE ou un autre parti ou un autre homme politique de notre pays, qu’il le fasse dans le cadre de l’éthique politique et des règles démocratiques, au lieu de tomber si bas en versant dans la haine viscérale gratuite. Qu’il aille à la rencontre du peuple centrafricain pour leur parler de son projet ou du projet de société d’un parti qu’il soutient afin d’obtenir la confiance du peuple. ZIGUELE Martin, homme de paix et homme d’Etat tel qu’on le connaît ne répondra jamais à SAULET SURUNGBA même si c’est la énième fois qu’il subit des attaques de la part de ce compatriote.
En lieu et place de l’infantilisme politique et de l’opportunisme politique attribués à tort par SAULET SURUNGBA au parti MLPC et à son dirigeant Martin ZIGUELE, on doit plutôt dire que le MLPC et son Président ZIGUELE ont une idéologie politique, de la conviction politique et l’affirment avec constance et ne changent pas au gré de la direction politique du vent qui souffle en France ou ailleurs. Pendant que Nicolas SARKOZY et l’UMP étaient au pouvoir, Martin ZIGUELE et le MLPC ont toujours affirmé qu’ils étaient ancrés dans les valeurs de la Gauche. Aujourd’hui, ils le réaffirment à nouveau avec le retour de la Gauche au pouvoir. Cela s’appelle de la constance politique et non de la transhumance politique, Monsieur SAULET SURUNGBA Clotaire et cher compatriote.
En tant que compatriote et observateur avisé de la politique centrafricaine, nous ne pouvons que réagir intellectuellement pour éclairer les lecteurs et les Centrafricains sur le mobile réel des attaques ex nihilo de SAULET SURUNGBA à l’endroit du MLPC et de son Président Martin ZIGUELE.
Clovis OUEFIO
    
 
La rédaction publie également cette lettre adressée à Martin Ziguélé Président du MLPC par le même Clotaire Surungba Saulet qui est décidemment très prolixe ces derniers temps surtout à l'égard du MLPC et son Président, proposant à ce dernier un débat public suite au passage de Martin Ziguélé à l'émission le TALK d'AFRICA 24 du 16 mai 2012.
On doit se demander de quel droit Clotaire Saulet peut-il dénier  à Martin Ziguélé le droit de parler de la RCA sur les medias de son choix ? En tant que leader d'un parti politique et dans toute démocratique, c'est la moindre des choses qu'un dirigeant de parti puisse s'exprimer librement et tenter d'orienter la vision de ses compatriotes afin qu'ils puissent le suivre ou le rejoindre dans son combat pour la prise du pouvoir. C'est la vocation première d'un parti politique et de son leader. Par ailleurs, Clotaire Saulet n'étant pas leader d'un parti politique, on a quelque mal à comprendre qu'il veuille absolument "débattre en public" avec Martin Ziguélé qui lui, est chef d'un parti politique et n'a jamais prétendu à notre connaissance qu'il détenait la vérité infuse et le monopole de la certitude sur les sujets touchant la RCA. C'est pour le moins très présomptueux de la part de Clotaire Saulet.
La Rédaction 
Cergy-Pontoise, le 18 mai 2012
A Monsieur Martin ZIGUELE

Président du Mouvement de Libération
Du Peuple Centrafricain ( MLPC )


Objet : Demande d’entretien public


Monsieur le Président,

Nous venons de suivre avec un très grand intérêt le « TALK – Martin ZIGUELE- Centrafrique », cette émission de la chaîne panafricaine AFRICA24.
Nous faillirons à un devoir moral, politique et intellectuel si, tout en nous félicitant de votre disponibilité à éclairer, à votre manière, l’opinion nationale et internationale des tristes réalités centrafricaines, nous nous complaisons dans une posture qui nous mettrait en porte-à-faux contre notre conscience, contre ce que nous savons de la République centrafricaine pour laquelle nous dénions fermement le droit à quiconque d’avoir le monopole d’en parler.

Ainsi, avons-nous l’honneur de venir, très respectueusement auprès de votre personnalité, solliciter un entretien sur AFRICA 24 aux jour, date et heure de votre convenance.

Nous voulons, à travers cet exercice démocratique, témoigner de notre attachement viscéral aux principes élémentaires de la Démocratie et aux valeurs de gauche que nous sommes censés partager, et ce, jusqu’à la preuve du contraire.
En cette période où notre Pays d’adoption et Terre d’asile, la France, liée par une longue histoire coloniale et par la Francophonie à notre Pays d’origine, le Centrafrique, est en train d’envoyer des signaux très forts en direction du monde où la déshumanisante mondialisation ne cesse de faire des ravages, ce débat, nous le souhaitons, doit se tenir dans des conditions normales et dans un état d’esprit de recherche permanente de la vérité et nous devons constamment, vous et nous, avoir en mémoire, cette déclaration de Mme Edwige AVICE, ancien ministre français de la Coopération sous François MITTERRAND et qui disait :
En vue d’échanger avec méthode et de manière scientifique, nous vous suggérons quelques documents nécessaires à la bonne information des téléspectateurs car, toute tentative d’enfumage avérée ou subtile, ne nous serait d’aucun bénéfice. Nous listons ainsi lesdits documents :
a) « Centrafrique 1993-2003 – La politique du Changement d’Ange Félix Patassé » - Editions L’Harmattan 2012,

b) Lette du Bureau Politique du MLPC au Président de la Commission de la CEMAC du 18 avril 2012, publiée par Centrafrique Presse – CAP de M. Prosper NDOUBA,

c) Lettre ouverte au Président du Bureau Politique du MLPC du 25 avril 2012, publiée par « Le CONFIDENT » de M. Mathurin MOMET - Réaction de Clotaire SAULET SURUNGBA ,

d) Méditons avec sérénité la victoire de François HOLLANDE, publié par « L’HIRONDELLE » de M. Judes ZOSSE- Réflexion de Clotaire SAULET SURUNGBA.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre déférente considération.
Clotaire SAULET SURUNGBA
Enseignant, Syndicaliste, Militant associatif, Ecrivain
 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion