Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 02:13

 

 

 

 

le rebelle Ndoutingaï

 

Dans l’interview téléphonique accordée par Ndoutingaï vendredi à la Voix de l’Amérique, on a remarqué que ce dernier était très en colère par l’arrestation puis l’enlèvement de son chauffeur, opération qu’il a qualifiée « d’arbitraire et d’un autre âge ». C’est surtout ce qui lui a fait affirmer à la fin de l’interview qu’il était effectivement très inquiet.

Selon nos informations, Ndoutingaï aurait été bel et bien arrêté et placé en lieu sûr mais face aux menaces que font planer sur Bozizé sa clique de complices en tout genre, surtout depuis la sanction prise par Bozizé contre son chef de cabinet particulier, le général Joël Sinfei Moidamsé qu’il a brutalement envoyé à la retraite, Ndoutingaï aurait été aussitôt libéré et ramené à Bangui et a pu ainsi accorder sa fameuse interview à VOA.

En réalité, ce n’est pas tellement l’arrestation en tant que telle de son chauffeur qui l’inquiète mais certaines vérités que Bozizé et son fils Francis pourraient extorquer du chauffeur qu’il craint. En effet, en procédant à l’arrestation non seulement du chauffeur de Ndoutingaï intervenue après celle de son frère aîné, le commandant Martin Ouanti, Bozizé a pu apprendre un bout sur les missions que Ndoutingaï et son frère ainé faisaient accomplir aux dits chauffeurs.

C’est ainsi que toujours d’après nos informations, après leur arrestation, les chauffeurs de Ndoutingaï et celui de son frère aîné le commandant Martin Ouanti, auraient été conduits auprès deBozizé en personne à qui ces derniers auraient expliqué qu’en réalité, leurs patrons les envoyaient souvent à Douala au Cameroun prendre livraison d’armes de guerre mais ces missions étaient maquillées sous d’autres buts insoupçonnables.

Peu après le départ en France du commandant Martin Ouanti pour théoriquement des vacances d’un mois environ, Francis Bozizé aurait dépêché des forces de sécurité fouiller la maison du frère aîné de Ndoutingaï mais ayant fait chou blanc, son chauffeur fut néanmoins arrêté. Après avoir achevé le séjour d’un mois en France, Martin Ouanti n’a pas pu ou voulu retourner à Bangui comme prévu mais ne se trouve plus non plus à son lieu de vacances en Loire Atlantique.

Selon des informations fournies à C.A.P par une source ayant requis l’anonymat, le frère aîné de Ndoutingaï serait parti en Ukraine chercher des armes de guerre. On le voit, les choses prennent une tournure très sérieuse et Bozizé a raison de s’inquiéter quant à l’éventualité de la réaction de Ndoutingaï et sa bande qui visiblement, sont loin d’avoir dit leur dernier mot.

Bozizé doit à présent se mordre les doigts et regretter d’avoir laissé longtemps Ndoutingaï jouer au tout-puissant et accumuler beaucoup d’argent, ce qui lui permet maintenant de pouvoir se constituer son propre stock d’armes de guerre afin d’envisager lui aussi un changement anti-constitutionnel à la tête du pays, exactement comme Bozizé l’avait réalisé en 2003 contre Ange-Félix Patassé. L’histoire est donc en train de bégayer à nouveau en Centrafrique.

La Rédaction

 

 

infos Source : www.tchadactuel.com Samedi 21 juillet 2012 :

Les corps de 2 gendarmes tchadiens ont été rapatriés de Bangui par avion spécial, le jeudi 19 juillet 2012. Qui sont ces deux gendarmes? Qu’est-ce qu’ils faisaient en RCA? Dans quelles circonstances leur décès est-il survenu? Les corps ont-ils été rendus aux familles ou enterrés en catimini? Que des questions auxquelles il faut répondre.

Des armes françaises au Tchad?

Selon nos informations, le régime de Deby s’apprête à envoyer un régiment équipé des armes françaises en RCA. Présentement, une équipe de 7 techniciens français initient les membres de ce régiment au maniement de ces armes, dans un petit camp à la sortie sud de Ndjamena, tenu loin des yeux du public. Selon la même source, la logistique pour l’envoie des militaires tchadiens au Mali est aussi en train de se mettre en place de manière très discrète. Le retour en force de la Françafrique? A suivre.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog