Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 22:45

 

 

 

 

truvada.jpg

 

 

Un traitement préventif contre le sida mis sur le marché aux Etats-Unis

Le Monde.fr | 16.07.2012 à 20h27 • Mis à jour le 16.07.2012 à 20h29

L'agence américaine des médicaments (FDA, Food and Drug Administration) a donné son vert lundi 16 juillet à la mise sur le marché de l'antirétroviral Truvada, premier traitement de prévention contre le sida. Suivant une recommandation d'un comité d'experts, la FDA s'est prononcé favorablement  "afin de réduire le risque de transmission du virus du sida (VIH) à des sujets sains à haut risque d'être contaminés", a précisé l'agence dans un communiqué.

Le Truvada est destiné "à être utilisé à titreprophylactique avant un contact avec le VIH (virus de l'immunodéficience humaine), en combinaison avec des pratiques sexuelles sûres comme l'usage de préservatifs et d'autres mesures de prévention – dépistage régulier et traitement d'autres maladies vénériennes – pour empêcher la transmission du virus chez des adultes à haut risque", a souligné l'agence. "Le Truvada ne peut pas se substituer à des pratiques sexuelles sûres", selon le communiqué.

Le médicament avait été initialement approuvé par la FDA en août 2004 pour être utilisé avec d'autres antirétroviraux pour traiter des adultes contaminés par le VIH et des enfants de 12 ans et plus. Son efficacité préventive a été mise en évidence par les résultats d'un essai clinique mené de juillet 2007 à décembre 2009 dans six pays, dont le Brésil, l'Afrique du Sud et les Etats-Unis, et financé en grande partie par les instituts nationaux américains de la santé (NIH).

Il avait alors réduit de 44 % le risque d'infection chez les hommes homosexuels qui utilisaient aussi un préservatif. Une autre étude clinique a montré que le Truvada a diminué le risque d'infection jusqu'à 75 % chez les couples hétérosexuels dont l'un des deux partenaires était séropositif.

 

Les traitements actuels pourront un jour stopper le sida, dit l'OMS

Guérir le sida reste incertain 30 ans après le début de l'épidémie. Mais l'arsenal grandissant des traitements pourrait un jour mettre fin aux nouvelles infections, selon un haut responsable de l'OMS s'exprimant en préambule à la 19e Conférence internationale sur le sida qui s'ouvre dimanche à Washington.

Les percées dans la recherche et les progrès accomplis dans certains pays "montrent qu'il est possible de vraiment faire des progrès pour intensifier la réponse et même commencer à envisager l'élimination de nouvelles infections", explique Dr Gottfried Hirnschall, responsable de la lutte contre la pandémie à l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plus efficaces

"Nous disposons d'un arsenal assez important de traitements", poursuit-il, soulignant que les antirétroviraux (ARV) actuels sont moins toxiques, plus efficaces et moins susceptibles de déclencher une résistance du virus que les précédentes générations. Les ARV ont sauvé environ 700'000 vies dans le monde en 2010, selon l'OMS.

On compte actuellement 26 ARV sur le marché, sans compter ceux qui sont encore au stade de la recherche clinique. Ces médicaments permettent d'endiguer le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) responsable du sida chez les personnes contaminées, a précisé le responsable de l'OMS.

La FDA, l'agence américaine des médicaments, a donné son feu vert lundi à la mise sur le marché de l'antirétroviral Truvada, premier traitement de prévention contre le sida mis au point par le laboratoire américain Gilead Sciences. "Le Truvada ne peut pas se substituer à des pratiques sexuelles sûres", a souligné la FDA.

Feu vert au Truvada

Le VIH a infecté quelque 60 millions de personnes dans le monde depuis son émergence et la moitié en sont mortes.


(ats / 17.07.2012 22h14)

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sciences