Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 21:00

 

 

 

 

 

soldattchadienaBanguicheckpoint_0.jpg

 

 


RFI samedi 01 septembre 2012

 

La paix en Centrafrique deviendrait-elle une réalité ? Les ministres de la Défense des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) réunis à Libreville ont décidé, après évaluation, de retirer progressivement les soldats de la région, stationnés dans ce pays depuis quatre ans. Placée sous commandement gabonais, la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique (Micopax) qui est la force de la CEEAC, n’aura plus que des formateurs qui quitteront le pays en décembre 2013.


La Micopax est la première expérience militaire de la CEEAC et regroupe dix Etats d’Afrique centrale, ce qui représente actuellement près de 800 soldats venus des deux Congo, du Cameroun, du Gabon, du Tchad, de la Guinée équatoriale et du Burundi. L’Angola, principale puissance militaire de la région, n’a pas de soldats dans cette mission.


Depuis quatre ans, la Micopax, financée par l’Union européenne et équipée par la France, veille au rétablissement de la paix en Centrafrique, un pays balkanisé par de nombreux mouvements rebelles.


Le retrait progressif de la force est la preuve du retour à la normale : « Nous sommes arrivés dans une phase où nous estimons que les élections ont eu lieu, les élections présidentielles, législatives, en 2010 en RCA et maintenant nous sommes dans la phase de la consolidation de la paix, explique Abel Yambaye Massira, chef d’état-major des armées tchadiennes.Il nous reste à accompagner le gouvernement centrafricain à finaliser cette phase-là ».


Les forces combattantes vont donc rapidement se retirer. Il restera néanmoins 300 hommes chargés de former les militaires et les policiers centrafricains qui prendront la relève dès décembre 2013. La CEEAC songe déjà à envoyer une autre mission de paix en République démocratique du Congo, mais rien n’est encore décidé.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation