Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 02:03

 

 

Troupes-RCA

 

 Enquête

Si le monde entier et particulièrement les Centrafricains ont admiré le magnifique défilé de leurs compatriotes militaires sur l’avenue des Champs Elysées le 14 juillet, la réalité du séjour des 38 soldats centrafricains ainsi que le sort des deux anciens combattants qui les ont accompagnés, tous venus de Bangui via N’Djaména, sont peu reluisants.

En effet c’est peu dire que d’affirmer que le climat est franchement au mécontentement général chez les éléments du contingent centrafricain au camp de Satory où presque toutes les délégations de soldats africains venus pour le défilé du 14 juillet, ont été casernées. A en croire ceux venus de Bangui, ils auraient préalablement passé deux jours à Ndjaména avant de prendre l’avion pour Paris où ils sont arrivés depuis le 7 juillet. Placés sous le commandement du colonel Tchimangoua, ils étaient seulement informés à Bangui qu’ils partaient pour une mission de onze jours. C’est une fois à Ndjaména qu’on leur a remis à chacun en tout et pour tout une enveloppe contenant 100 euros soit 65.599 F CFA.

Cette situation a suscité un fort mécontentement chez ces représentants des Faca qui sont d’autant plus furieux qu’ils ont appris auprès de leurs frères d’armes du Tchad, du Cameroun et du Gabon également présents au camp militaire de Satory près de Versailles,  qu’ils auraient eux, perçu plus de 2000 euros chacun voire plus de 3 à 4000 euros pour les Gabonais. Dès lors, les Centrafricains font vraiment figure de parents pauvres et se perdent en conjecture pour tenter d’expliquer les raisons du triste sort qui leur est fait. A rappeler que Bozizé est venu à Paris avec 900 millions de F CFA pris au trésor. Excusez du peu !

D’aucuns n’hésitent pas à accuser le ministre délégué à la défense qui n’est autre que Francis Bozizé d’avoir détourné une bonne partie des fonds octroyés par la France pour leur payer leurs primes globales d’alimentation (PGA) et leurs frais de mission pour les onze jours qu’ils étaient censés effectuer à Paris. Ils devraient reprendre l’avion samedi  17 juillet matin, à 9 h heure de Paris pour regagner Bangui, sans doute encore via N’djaména comme ils étaient venus avec le moral dans les chaussettes. Certains d'entre eux ont affirmé à CAP qu'ils allaient repartir sans s'être acheté le moindre souvenir de Paris.  

Toujours selon l’enquête de Centrafrique-Presse, les éléments du contingent centrafricain de Satory se sont aussi plaints de n’avoir même pas reçu durant leur séjour, la visite de l’ambassadeur de leur pays à Paris ou d’un officiel centrafricain quelconque. Après leur brillant défilé, ils s’attendaient à recevoir les salutations et félicitations du hors la loi Bozizé mais celui-ci n'a même pas fait cas d'eux, ce qui les a beaucoup affligés. C’est totalement dépités et déprimés qu’ils s’apprêtent à regagner Bangui pour reprendre leur train train habituel.

Rédaction C.A.P

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique