Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 01:57

 

 

 

 

 

HILTON Roissy

 

banquet de la honte

 

indépendance trahie

 

Bozizé en galante compagnie KNK

 

 

Bozizé et Sylvie Mazoungou

 

 

Bernard Bonda et Willybiro Sako

 

 

Boz tribune Hilton

 

 

BB Matou et son groupe

 

 

 

 

 

Alors que les retraités de la fonction publique ont repris ces dernières semaines leur attroupement devant les caisses du trésor public en plein centre-ville de Bangui dans l’espoir de percevoir leurs maigres pensions et qu’on leur fait comprendre que les caisses sont désespérément vides, Bozizé quant à lui, s’est envolé du pays le dimanche 12 août dernier en ayant soutiré au trésor la bagatelle de 150 millions de F CFA comme caisse d’avance, non compris les frais de location et de carburant ainsi que les taxes et droits aéroportuaires à  du Bourget pour le Falcon qui l’a transporté, tout cela pour entre autre, offrir le champagne, du vin rouge et le fameux banquet avec des chenilles, du chikwangue et du maboké au menu et faire la bamboula au Hilton de l’aéroport Charles de Gaulle de Roissy le 13 août, prétextant d’une rencontre avec les Centrafricains de France.

 

Toujours selon nos sources, si l’on ajoute au montant de la caisse d’avance emportée par Bozizé à Paris ce que le trésor a aussi déboursé pour la prétendue évacuation sanitaire de Ndoutingaï au Maroc, on n’est pas loin de la somme de 200 millions de F CFA.

 

Si on ajoute à cela le coût des titres de transport aérien et autres frais de mission de plusieurs ministres et autres « doungourous » de l’imposante délégation qui l’a précédé à Paris et qui a pris ses quartiers à l’hôtel Ibis de Roissy en face du même Hilton, pour quels résultats, il y a de quoi se poser tout de même quelques questions. A quoi a réellement servi la venue de Bozizé à Roissy sinon d’occasionner toutes dépenses dont on aurait pu faire l’économie ?

 

Aussitôt rentré au bercail, Bozizé n’a pas hésité à limoger illico presto le DG du trésor Serge Mokomsset Ouarassio qu’une fiche de délation a accusé d’avoir dit aux retraités qui lui réclamaient le paiement de leurs pensions, que le président Bozizé serait parti en France avec tout l’argent qui aurait pu servir au versement des pensions et qu’il n’y avait plus rien dans les caisses du trésor.

 

La Rédaction

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation