Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 15:45

 

 

Bonne année 2012

 

station d'essence de Damara

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 02 Janvier 2012 13:34


La nouvelle de la hausse du prix du carburant à la pompe est tombée ce 2 janvier 2012, tombe comme un cheveu dans la sauce. Nombreux sont les chauffeurs de taxis, de bus et quelques particuliers qui s’interrogent sur cette augmentation de 30 francs CFA (environ 0,4 euros) sur tous les produits pétroliers : Pétrole, super et gas-oil.


Le pétrole qui s’achetait à 600 F CFA (environ 0,92 euros) se vend désormais à 630 F CFA environ 0,96 euros), le super, initialement vendu à 810 F CFA (environ 1,24 euros) coûte maintenant 840 F CFA (environ 1,29 euros). Enfin le gas-oil passe de 800 F CFA (environ 1,23 euros) à 830 F CFA (environ 1,27 euros).

D’après certains consommateurs interrogés par Radio Ndeke Luka, aucune sensibilisation n’a été faite dans ce sens. Ils s’interrogent sur les raisons de cette hausse quasi annuelle de ces produits pétroliers ?


De son côté, Brice Pordjiane, secrétaire général du syndicat des conducteurs de taxis et bus, affirme que le gouvernement ne les a pas associés dans la prise de cette décision. « Pour preuve, nous ne sommes pas encore entrés en possession du nouvel arrêté fixant ces tarifs ».

Il convient de rappeler que les produits pétroliers ont été augmentés en 2007, 2010 et la dernière en date est celle de ce 01er janvier 2012.


Relevons que la République du Tchad pourra bientôt vendre ses produits pétroliers à la République Centrafricaine. Le ministre tchadien de l’Energie et du Pétrole TABE Eugène et son collègue Centrafricain Léopold Mboli FATRAN ont signé le 30 décembre dernier un protocole d’accord en vue de l’exportation et la vente des produits de ces produits pétroliers.


Cette convention a porté essentiellement sur l’approvisionnement de la République Centrafricaine en super et en gaz tchadiens. Les deux parties ont convenu de faciliter depuis la frontière tchado-Centrafricaine le flux et la vente de ces matières premières tout en veillant sur le rapport de partenariat qui lie ces deux grands Etats de la sous-région Afrique Centrale. Les prix de transport et autres taxes reconnus dans l’espace CEMAC seront ficelés ultérieurement par les deux parties.


Pour le ministre Centrafricain de l’Energie et de l’Hydraulique Léopold Mboli FATRAN, « son pays reste tributaire des produits pétroliers des pays voisins pour satisfaire la demande estimée à plus de 84.000 mètres cube ». Il a exprimé sa satisfaction pour l’expression de la coopération agissante entre le Tchad et la RCA avant de saluer la signature de ce protocole d’accord qui augure, selon lui, des perspectives heureuses dans la coopération bilatérale.

 

 

 

Coopération TCHAD/RCA: Bientôt des produits pétroliers tchadiens exportés à Bangui


(ATP 02/01/2012)

 

La République du Tchad et la République Centrafricaine, deux pays frères et voisins liés par l’histoire font désormais cause commune face à la problématique énergétique. Un protocole d’accord en vue de l’exportation et la vente des produits pétroliers de la mini raffinerie de Djarmaya en RCA a été paraphé ce vendredi, 30 décembre 2011 à la Direction Commerciale de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT) par le ministre tchadien de l’Energie et du Pétrole TABE Eugène et son collègue Centrafricain Léopold Mboli FATRAN.

 

Cette convention porte essentiellement sur l’approvisionnement de la République Centrafricaine en super et en gaz tchadiens, deux produits pétroliers exploités en excédent à la mini raffinerie de Djarmaya. Les deux parties ont convenu de faciliter depuis la frontière tchado-Centrafricaine le flux et la vente de ces matières premières tout en veillant sur le rapport de partenariat qui lie ces deux grands Etats de la sous-région Afrique Centrale. Les prix de transport et autres taxes reconnus dans l’espace CEMAC seront ficelés ultérieurement par les deux parties.

 

Pour TABE Eugène, ce protocole d’accord est un document important pour les deux pays enclavés et qui dépendent entièrement des pays voisins en matière des produits pétroliers. « La providence a voulu que le Tchad puisse disposer d’une raffinerie qui puisse fournir des produits pétroliers à l’un des deux pays afin de nous affranchir de la dépendance », s’est réjoui TABE Eugene avant de souhaiter que cette coopération soit fructueuse pour les deux pays et les deux peuples. Il a émis le vœu que cette coopération puisse se renforcer davantage au bénéfice des deux peuples tchadien et centrafricain.

 

Pour le ministre Centrafricain de l’Energie et de l’Hydraulique Léopold Mboli FATRAN, son pays reste tributaire des produits pétroliers des pays voisins pour satisfaire la demande estimée à plus de 84.000 mètres cube. Il a exprimé sa satisfaction pour l’expression de la coopération agissante entre le Tchad et la RCA avant de saluer la signature de ce protocole d’accord qui augure, selon lui, des perspectives heureuses dans la coopération bilatérale.

Léopold Mboli FATRAN a rassuré les autorités tchadiennes qu’il traduira fidèlement les résultats des travaux de cette convention au Président de la République François Bozizé et au Premier ministre centrafricain qui suivent avec beaucoup d’intérêt l’aboutissement de ce projet. Le ministre Centrafricain de l’Energie et de l’Hydraulique a enfin souhaité que la mise en œuvre de ce protocole d’accord soit plus diligente pour les deux parties.

 

Hassan Adoudou Bao


© Copyright ATP

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie