Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 00:16

 

 

 

Feindiro

 

 

L’Ambassadeur de Chine remet un don de 2 ordinateurs et imprimantes et 1 climatiseur au Ministère de la Justice


(Agence Centrafrique Presse 27/07/2011)

Le ministre de la Justice, de la Moralisation et garde des Sceaux, Firmin Feïndiro, a réceptionné un don de 2 ordinateurs et 1 climatiseur remis par l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Chine accrédité auprès du gouvernement centrafricain, Sun Hai Chao, lundi, 25 juillet 2011 à Bangui.

Le ministre de la Justice, de la Moralisation et garde des Sceaux, Firmin Feïndiro, a dit que ce don est destiné à augmenter le nombre de matériels didactiques de son département.


Marcellin Bruno Didier NGONDA GOGASIONI / ACAP

© Copyright Agence Centrafrique Presse

 

NDLR : S’il y a une certitude, c’est que ce don doit sans aucun doute faire suite à la mendicité du nouveau et actuel ministre de la justice, garde des Sceaux et non moins chargé de la prétendue  moralisation qui n’est autre que l’ancien procureur de la République en service commandé auprès du Tribunal de Grande Instance de Bangui, le demi-dieu Firmin Feindiro. Cette diplomatie chinoise des dons d’ordinateurs et imprimantes, de climatiseur et d’écrans plats déresponsabilise complètement les autorités centrafricaines et doit cesser. Les ministres prennent littéralement d’assaut certaines chancelleries comme celle de Chine à Bangui, pour pleurnicher et quémander des ordinateurs, des rames de papier et autres futilités davantage destinées à leur confort personnel soit au bureau voire à leur domicile, sans se soucier qu’une telle mendicité est très déshonorant et fait gravement honte au pays. Il y a pourtant dans le budget national, des lignes de crédit prévues pour de telles acquisitions mais elles atterrissent plutôt dans le portefeuille des DAf et autres prédateurs qui fourmillent dans les différents ministères.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique