Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 01:26

 

 

urne

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 15 Janvier 2011 12:22

Les matériels électoraux légers commencent à arriver dans certaines villes des régions de la Centrafrique en préludes aux élections du 23 janvier 2011. Ces matériels conduits par les éléments des FACA (Forces armées centrafricaines) sont été réceptionnés par les membres de la CEI (Commission électorale indépendante) locale des villes et sécurisés soit par les éléments de la gendarmerie en service dans les villes soit par certains éléments des FACA en détachement. Les bulletins de vote, encres indélébiles ou des fiches techniques de comptage des voix sont entre autres certains éléments de ces matériels.

Les membres de la CEI locale de la ville de Boali à 95 km au nord-ouest de Bangui ont reçu leur lot le 14 janvier. Toutefois, « il manque des imprimés des procès-verbaux du vote, les feuilles de pointage et les feuilles des résultats », a indiqué un responsable de la CEI locale au correspondant de Radio Ndeke Luka à Boali.

Par contre à Bouar dans la Nana Mambéré au nord, « l’ensemble du matériel est arrivé sans manquement » a indiqué le président de la CEI locale de la Nana Mambéré au correspondant de la Radio à Bouar. Seulement, les commissaires attendent le versement de leur frais de formation « qui tarde à arriver », précise-t-il.

Même situation au Sud, à Berberati dans la Sous-préfecture de la Mambéré Kadéï. Selon un membre de la CEI locale, ces matériels sont arrivés « au grand complet le 13 janvier ».

En revanche à Obo dans l’extrême sud-est, aucun matériel électoral n’est encore arrivé dans cette ville à une semaine du scrutin. Il s’y ajoute que les commissaires de la CEI n’ont toujours pas perçu le reliquat de leurs indemnités. Ils continuent de réclamer 9 mois d’arriérés.

Rigobert Vondo, Rapporteur Général et porte parole de la CEI, en réponse à une question de Radio Ndeke Luka, a affirmé ce 14 janvier que tous les commissaires sont présentement en route dans différentes villes des provinces pour « régulariser tous les contentieux liés au processus électoral ».

 

NDLR : Il reste toujours l'affichage des listes électorales au sujet desquelles la CEI est en violation totale du Code électoral. Jamais élections n'ont été aussi bâclées !

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique