Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 02:54

 

 

 

230111votemairie

 

 

Radio Ndéké Luka Mardi, 09 Août 2011 18:24

 

Les élections législatives partielles en Centrafrique viennent d’être convoquées pour le 4 septembre prochain. Le décret présidentiel portant convocation du corps électoral est signé ce 9 août 2011, par le Président centrafricain, François Bozizé et rendu public.

D’après l’article 2 du décret, « la campagne électorale est ouverte le lundi 22 août 2011 et est close le vendredi 02 septembre à minuit ». Le même document indique dans son article 3 que « le scrutin est ouvert de 06 heures locales (7HTU) à 16 locales (15HTU) sans interruption dans toutes les circonscriptions électorales dont les résultats ont été invalidés par la Cour Constitutionnelle ».

Au total, 13 circonscriptions électorales sont concernées par ces élections. La cour constitutionnelle après l’examen des contentieux électoraux pour le 1er tour du 23 janvier dernier, a invalidé les résultats de ces circonscriptions, à cause des fraudes enregistrées.

Un comité dirigé par le ministère de l’administration du territoire a été mis en place pour organiser ces élections.

Au lendemain du 1er tour des élections du 23 janvier dernier, l’opposition s’est retirée de la course. Elle avait dénoncé de « fraudes massives » organisées d’après elle, pour favoriser François Bozizé et ses députés du parti au pouvoir Kwa Na Kwa (KNK).

Signalons que la législature centrafricaine compte 105 députés. Plus de la moitié de ces derniers appartiennent au parti KNK.

 

NDLR : Pourquoi organiser des élections partielles lorsque les résultats des premières élections initiales sont fortement contestés et le double scrutin du 23 janvier 2011 qualifié lui-même d'élections "sujettes à caution" ? A un moment où chaque jour qui passe apporte sous la plume de Centrafrique-Presse son lot de révélations sur tout le dispositif et la logistique de fraudes massives et de sordides agissements qui ont permis la réalisation du hold-up de BOZIZE et son KNK. Les Centrafricains n'éprouvent que de l'écoeurement quant à la parodie d'élections qui ont abouti à la reconduction au pouvoir du sieur François BOZIZE et de l'entrée à l'assemblée nationale de sa famille (ses femmes, soeurs, enfants, cousins, neveux, grand frères et autres amis), situation qui fait de notre pays la risée du monde à présent.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique