Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 00:56

 

 

 

logo UA

 

 

BANGUI 25 mai (Xinhua) - Les chefs d'Etat africains devraient tirer les leçons des soulèvements populaires en Afrique du Nord pour consolider la démocratie et la bonne gouvernance, a déclaré la représentante de l'Union africaine (UA) en Centrafrique, Mme Ahmed Youssouf,  mercredi dans une conférence de presse à l'occasion de la célébration de la journée de l'Afrique.

Selon Mme Ahmed Youssouf, les leaders africains sont appelés à tenir compte des aspirations populaires et de trouver les  moyens de prévention des conflits et de renforcement de la participation populaire à la recherche des solutions aux problèmes de l'heure, dans le cadre de la mise en oeuvre effective de la bonne gouvernance,  la culture démocratiques, le respect des droits de l'homme, de l'état de droit et de constitution.

Elle a indiqué que l'UA saisit la persistance des crises et conflits sur continent qui sont selon elle liée à l'absence d'une amélioration significative de la gouvernance politique et économique créant des frustrations et des mécontentements au sein de la population et débouchant finalement sur des révoltes et des révolutions.

« Notre continent reste confronté à de nombreux défis en matière de maintien de la paix et de sécurité collective, aggravé par la résurgence du phénomène de changement anticonstitutionnel de gouvernement et depuis le début de l'année à ce que l'on qualifie de révolution du peuple », a-t-elle rappelé.

Mme Youssouf a annoncé que pour mettre fin au phénomène des coups d'Etats en Afrique, l'UA a décidé lors du sommet de janvier 2010 à Addis  Abéba de procéder désormais à l'exclusion systématique des gouvernements issus de ces coups et l'interdire à leurs auteurs de se porter candidats aux élections.

Par ailleurs elle s'est félicitée du déroulement pacifique des dernières élections en République Centrafricaine, au Niger et en Guinée.

A l'occasion de la journée de l'Afrique célébrée le 25 mai de chaque année, le bureau de liaison de l'UA ainsi que les ambassadeurs africains en mission en Centrafrique ont remis ce matin « une torche de la paix » au chef du gouvernement centrafricain, Faustin Archange Touadéra.

 

NDLR : Cette brave dame vit-elle dans un autre pays ou vraiment en République centrafricaine ? Elle se moque du peuple et des démocrates centrafricains. Que fait l’Union Africaine pour empêcher les changements anticonstitutionnels en Afrique ? Quelqu’un qui se prend pour un démocrate ne doit pas se féliciter du déroulement des dernières élections en Centrafrique qui ont fait la honte de toute l'Afrique et n’ont été qu’un véritable déni de démocratie à en juger par l’ampleur des irrégularités délibérément organisées et les fraudes qui les ont grandement ternies. Un président mal élu donc illégitime et un parlement illégitime sont des ingrédients de crise grave dont l’UA devrait prendre conscience au lieu de faire de la fuite en avant comme elle le fait en ce moment.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique