Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 03:16

 

 

 

Ndoutingai-et-Francis.jpg

 

 

 

Bangui, 5 déc 2011 C.A.P – Des informations dignes de foi font état de réunions que Socrate Bozizé a déjà commencé à tenir à Bangui pour le compte de son demi-frère Jean Francis Bozizé qui, c’est un secret de polichinelle, entend clairement se positionner prendre la succession de son présidentiel de père, convaincu qu’il est que celui-ci étant sérieusement malade,  ne pourrait sans doute pas achever le mandat qu’il vient à peine de démarrer à la tête de la RCA.  


Ainsi, d’après nos informations d’une source crédible ayant évidemment requis l’anonymat, deux réunions auraient déjà eu lieu, la première au domicile de Socrate BOZIZE et la seconde dans un motel situé au pk 13 et appartenant à Jean Roger OUEFIO, un grand frère de BOZIZE.


Ces réunions autour de Socrate BOZIZE et Jean Roger OUEFIO auraient vu la participation d’une dizaine de députés dont entre autres Nzafio DOGONENDJI, premier secrétaire parlementaire du bureau de l’assemblée nationale Mme NDJAPOU, Pierrot FRANCK, Freddy NDOUKOULOUBA, Sylvestre ZAMA, Mme Michèle Gina SANZE 3ème vice-présidente de l’actuelle assemblée nationale.

 

Toujours selon nos informations, il est clairement question d’esquisser la mouture des modifications à effectuer sur les articles de la Constitution que le parlement doit adopter afin de sauter la limitation du nombre de mandat du président de la République car dans l’état actuel des choses, l’actuelle Constitution empêche BOZIZE de briguer à nouveau un mandat présidentiel.

 

La seconde préoccupation de ces constitutionnalistes en carton est aussi de ramener à un an la durée du mandat du président de l’assemblée nationale qui est actuellement la même que celle de la législature parlementaire.

 

Toutes ces manœuvres ont pour but inavouable de barrer la route de la succession de François BOZIZE à l’autre prétendant, concurrent et rival de Jean Francis BOZIZE, à savoir, le ministre d’Etat aux finances et au budget, Sylvain NDOUTINGAÏ  perçu comme le plus sérieux prétendant, l’imposteur qu’il faut écarter à tout prix, voire mettre hors d’état de nuire.

 

Aussi amusant que cela puisse paraître, ces intrigants sont convaincus que Centrafrique-Presse et en particulier son Directeur de Publication, seraient au service de Sylvain NDOUTINGAÏ via le très controversé Bienvenu GUINON, que C.A.P n’a pourtant pas cessé de vilipender, qui lui filerait les informations contre la bozizie. Ils auraient donc décidé de surveiller et d’espionner ce dernier ainsi que Prosper N’DOUBA.

 

Autre expression de la paranoïa de ces messieurs : Martin ZIGUELE. Le président du MLPC est fortement soupçonné par Socrate BOZIZE d’avoir œuvré auprès du FMI lors de son dernier séjour en France pour que cette institution ferme le robinet financier à l’Etat centrafricain. Pas moins !  

 

Un autre terrain d’affrontement et de combat fratricide des cliques Jean Francis et Socrate BOZIZE et Sylvain NDOUTINGAÏ est le contrôle du mouvement de la jeunesse KNK dont l’ancien responsable du Conseil National de la Jeunesse, le célèbre Christian GUENEBEM vient d’être viré sur instigation de NDOUTINGAÏ au profit d’un certain MAGNA.  

 

On le voit, certains ne perdent pas leur temps pendant que le pays se meurt. Il se murmure à Bangui que les salaires du mois de novembre auraient été versés juste deux jours avant les festivités de la fête nationale du 1er décembre grâce à quelques subsides que BOZIZE aurait obtenus de l'émir du Qatar à l'issue de sa récente visite à Doha. Où ira-t-il encore mendier pour les prochains salaires ? 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique