Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 18:03

 

 

 

 

 

CENTRAFRIQUE ONZE 020612

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 18 Juin 2012 09:12

Malgré une foule nombreuse venue les accueillir, les poulains d’Hervé Loungoundji, n’ont pas dissimulé leur mécontentement à l’endroit du ministre des sports et de la jeunesse centrafricain, ce 17 juin. Ils ont salué la foule et quelques personnalités présentes dont Fidèle Gouandjika mais pas le ministre des sports, Jean Serge Bokassa.

Seulement 17 joueurs sur 32 personnes au total étaient arrivés à Bangui ce 17 juin tandis que 15 autres sont restés à Douala attendant le vol du mercredi 20 juin pour rentrer au bercail en vue d’affronter l’Egypte 10 jours après. Selon Radio Ndeke Luka sur place à l’aéroport Bangui M’Poko, le vol  d’Éthiopian Air Lines ne disposait  pas d’assez de places pour prendre toute l’équipe.

Sourire aux lèvres pour la foule et mine fermée pour les responsables du calvaire qu’ils ont vécu en Ethiopie puis en Egypte, c’est le scénario visiblement produit par ces valeureux patriotes à l’aéroport Bangui M’Poko.

Fidèle Gouandjika et Aurélien Zingas absent à l’aéroport, ont été remercié par les Fauves pour avoir permis aux centrafricains de suivre le match depuis Alexandrie avec les modestes moyens fournis pour que la Radio Nationale retransmette le match en direct. « Si le ministre du développement rural n’avait pas fait ce geste, nombreux sont les centrafricains qui ne pouvaient suivre le match depuis leurs petits postes transistors » reconnait un supporter à l’aéroport.

Tout ce théâtre, semble toucher profondément les Fauves mais le couteau a certainement été enfoncé dans la plaie avec ce qui c’était passé au niveau de la fédération et du ministère des sports centrafricain, engendrant les situations qui laissaient à désirer en Ethiopie avec la mise en gage du chef de mission Mokopete à Addis Abeba contre les frais d’hôtel. A cela s’ajoute aussi les 4 fatigantes heures du temps passées à l’aéroport égyptien avant d’avoir une autorisation d’entrer dans la ville.

Selon une source digne de fois, les rejetons de Hervé Loungoundji  ont joué les 2 matchs sans les primes qui leurs étaient allouées avant le départ pour l’Ethiopie.  Aussi, c’est avec leurs propres frais qu’ils ont fait face à certains besoins durant les 2 rencontres. La source de révéler en plus que les Fauves entendent exiger actuellement que la Fédération Centrafricaine de Football (FCF) leur rembourse les dépenses faites pendant ce voyage qui normalement devrait être pris totalement en charge par la FCF. Si l’on s’en tient à cette révélation, il y a lieu de s’imaginer un plausible sacré bain de boue à la ‘’Jean’’  que recevrons  le ministre des sports et de la jeunesse, Jean Serge Bokassa et par ricochet le Président de la Fédération, Patrice Edouard Ngaissona.

Le sport se vend mieux ailleurs mais en République Centrafricaine c’est une histoire de sourds-muets. Quoiqu’il en soit, les Fauves doivent être bien préparés pour finir ce qu’ils ont déjà commencé avec le Botswana et l’Egypte. Dès cet après-midi 18 juin, les fauves vont démarrer leur première séance d’entrainement en attendant   l’arrivé des 15 autres joueurs qui sont à Douala au Cameroun, révèle le capitaine Enza à Radio Ndeke Luka.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Sports