Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 23:09


bonne-annee

Notre-Dame-de-Bangui.jpg

 

APA Bangui 14-01-2010 (Centrafrique) Les évêques de Centrafrique ont plaidé pour la transparence des élections de 2010 et invité les candidats à ce scrutin à respecter leurs adversaires politiques et le verdict des urnes, dans un message au peuple de Dieu et aux hommes de bonne volonté, remis mardi au président François Bozizé.

« Nous réitérons ce message et vous exhortons à ce que ces prochaines échéances électorales soient un véritable chemin de maturité politique et démocratique », souligne le message.

Les prélats mettent en garde contre les mauvais choix qui entraînent des regrets durables, la frustration voire des crises. « Vous êtes libres et vous devez voter en hommes libres, sans préjugés, sans peur et sans contraintes », ajoute le texte.

Selon les évêques centrafricains, l’impunité et la corruption sont à combattre dans toutes les institutions ecclésiastiques et étatiques, pour une vraie justice sociale.

« C’est de cette manière que nous avancerons ensemble vers une paix durable qui est un don de Dieu aussi fruit de nos efforts », poursuit le message, exhortant les hommes politiques à prendre conscience de leurs rôles combien déterminants dans le changement social, économique et politique de notre pays.



NDLR : Ces prélats feraient mieux de s'assurer que les élections vont effectivement se tenir et dans quelles conditions de préparation. On constate qu'ils n'ont rien dit lorsque Bozizé a scandaleusement propulsé à la tête de la CEI un vrai faux pasteur dont il s'est en secret attaché la complicité et dont l'opposition exige maintenant la démission. Ils n'ont rien dit non plus lorsque Bozizé a bloqué jusqu'ici l'argent de la CEMAC destiné au financement du DDR dont le bon déroulement devrait permettre la bonne tenue des élections. Il y a malheureusement lieu de reconnaître que l'écrasante majorité des évêques de Centrafrique sont des expatriés européens dont les préoccupations sont hélas assez éloignées de celles des Centrafricains.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société