Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 01:31

 

 

 

 

Johnnie_Carson-St-affaires-afr-US.jpg

 

RFI  jeudi 17 mai 2012

Le secrétaire d'Etat adjoint américain chargé de l'Afrique, Johnnie Carson, ne mâche pas ses mots envers les militaires maliens. Ils leur demande de se retirer totalement du jeu politique. Selon lui, l'aventurisme du capitaine Sanogo et de ses hommes est sans lendemain.

Les Américains n'apprécient pas beaucoup le capitaine Sanogo et le CNRDRE, le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat. Il ne se passe pas une semaine sans que le département d'Etat critique l'action de l'ex-junte.

Ce mercredi 16 mai 2012, Johnnie Carson, le secrétaire d'Etat adjoint chargé de l'Afrique, y est allé de ses commentaires virulents au cours d'une conférence de presse retransmise dans plusieurs pays africains. Selon lui, « les quelques mutins qui ont balayé 21 ans de démocratie au Mali sont davantage préoccupés par leur bien-être personnel que par celui des Maliens. Leur action a mis en péril non seulement l'intégrité territoriale du Mali, permettant aux rebelles du nord de prendre la moitié du pays, mais a mis aussi en danger le développement économique du pays. »

Selon le secrétaire d'Etat américain adjoint chargé de l'Afrique, les militaires putschistes doivent se retirer totalement : « Ceux qui ont pris le pouvoir de façon illégale n'ont pas le droit d'y rester » dit-il, avant d'ajouter que les militaires n'ont aucune autorité pour répondre aux défis sécuritaires et humanitaires auxquels doit faire face le Mali.

Washington appuie sans réserve les actions de la Cédéao, précise le secrétaire d'Etat adjoint américain. Les Etats-Unis sont prêt à apporter une aide logistique et en matière de planification à la Cédéao pour la constitution d'une force pour le Mali. Mais avant cela, précise Johnnie Carson, l'Afrique de l'Ouest devra avoir défini clairement les missions et les objectifs de cette force.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE