Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 04:27

 

 

 

Jean Francis Bozizé

 

 

Encore une exclusivité Centrafrique-Presse

Le réseau d'approvisionnement en armes de guerre du "colonel" Jean Francis BOZIZE

Dans plusieurs de ses précédentes parutions, Centrafrique-Presse n’a eu de cesse de faire état de nombreux achats et livraisons d’armes de guerre par Bozizé qui, au lieu de se préoccuper et résoudre les innombrables défis du pays et difficultés à l’origine de la pauvreté et de la misère dans lesquelles végètent ses compatriotes, ne fait que stocker des armes de guerre. La question s’est toujours posée de savoir avec quel argent ses achats d’armes en grosse quantité qui ne sont pas inscrits au budget  s’effectuent.

Avec le scandale de l’affaire MEDIA PRINT où on s’aperçoit que d’énormes moyens financiers ont été dégagés par Bozizé et son fils Jean Francis et mis à la disposition d’un jeune homme d’à peine trente ans, Elie Namtoli qui en a joui à sa guise en jetant cela par la fenêtre à gauche et à droite sans résultats probants sinon juste pour permettre le maintien au pouvoir de ses pourvoyeurs.  Si on avait pu faire l’économie d’une telle folie, avec ces grosses sommes d’argent, on aurait pu assurer un minimum d’équipements médicaux aux hôpitaux de Bangui qui ne sont que des mouroirs. Les nombreux cadres qui meurent pour juste de petits bobos devraient donner quelque peu à réfléchir. On aurait pu fournir des tables-bancs aux salles de classe et amphis de l’Université de Bangui.

Aux mois d’avril et mai derniers, Jean Francis Bozizé a passé quasiment six semaines hors du pays où il s’est surtout employé à effectuer des achats d’armes. Centrafrique-Presse est en mesure de fournir quelques informations sur l’une des filières d’approvisionnement de Bozizé et son rejeton, le pseudo colonel- ministre chargé de la défense. D’après certains documents que la rédaction a pu se procurer mais dont elle ne croit pas encore utile d’en faire publication pour l’instant, leur vendeur est une entreprise de vente d’armement dénommée CORVUS SLOVAKIA, s.r.o  qui se trouve au :

Malokarpatské namestie, 3   

841 03 à Bratislava en République de Slovaquie.

 

La banque de cette entreprise est  Istrobanka, a.s. située Laurinska 811 01 Bratislava I République Slovaque  

Code banque : 4900

SWIFT : ISTRSKBA

Numéro de compte : 610001-5511010/4900

IBAN : SK86 4900 6100 0100 0551 1010

Forme de paiement : transfert bancaire

Numéro de contrat : 15/10/2007-RCA du 15.10.2007

Condition de livraison : FCA Bratislava

 

Jean Francis Bozizé a passé commande en très grosse quantité pour environ 1.242.000 $ US de toutes sortes d’armes et munitions de guerre dont 6 véhicules blindés OT 90 et 1 BRDM 2, des mitrailleuses lourdes de 12,7, des lance-roquettes RPG 7, RPG 9, avec les caissettes de roquettes appropriées, des grenades offensives et défensives, des obus de tous calibres, des explosifs, des munitions de fusils mitrailleurs AK 47 et autres….

 

D’autres documents sur lesquels on a pu mettre la main font également état de l’acquisition et de la livraison d’un hélicoptère MI-T8  ainsi que des munitions afférentes dont les n° de factures sont 290425 et 290426.

C’est par le biais d’une société, AMB ENTREPRISES LIMITED située au

 

8 Digenis Akritas Avenue

Office 303, 1045 NICOSIA CYPRUS

Tél : +357-2-62346080 

Fax : +357-2-2346020

 

qui se trouve à Chypre et sa banque que les transactions se font sans doute parce que Chypre est un paradis fiscal qui abrite beaucoup d’opérations louches de ce genre.

 

La banque qui effectue les opérations de cette société est :

 

MARFIN LAIKI BANK

 

Pallouriotissa Branch (003)

Agiou Andreou street, 53

Pallouriossa, P.C. 1040,

Nicosia, CYPRUS

Compte n° : 003-33-020545

IBAN : CY 38 0030 0003 0000 0003 3302 0545

BIC : LIKICY2N

 

Une facture n° 21 06 024 du 24/06/2010 fait état d’un montant de 200.000,00 euros dont AMB attend le règlement ainsi qu’un Certificat de l’usager final que doit lui délivrer Francis Bozizé avant de fournir la marchandise.C'est sans doute là certains des justificatifs des 49 milliards de F CFA qui se sont évaporés du trésor que le FMI réclame aux autorités centrafricaines mais qu'il aura vraisemblablement beaucoup de mal à obtenir. Dans la mesure de ses possibilités, Centrafrique-Presse tentera de le mettre sur quelques pistes à défaut de lui fournir carrément ces justificatifs. 

  

Rédaction C.A.P 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique