Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 03:33




 

Du 14 au 16 octobre dernier, une délégation officielle du Qatar, conduite par le Prince Cheikh Jaber Bin Youssef Az Thani a effectué une visite en Centrafrique. Le gouvernement centrafricain a présenté à l’opinion nationale qu’il s’agissait d’une importante délégation d’investisseurs qui venaient prospecter les possibilités de la RCA suite à la visite qu’avait eu à entreprendre précédemment le président Bozizé au Qatar. Le Prince et sa suite ont ensuite été conduits le jeudi 15 octobre pour une excursion dans la réserve de Bayanga pour admirer la faune centrafricaine puis à Carnot dans la circonscription du député  Ibrahim Aoudou Pacco, l’homme orchestre de cette visite des hôtes qataris.

Plusieurs volets d’investissements dans des secteurs prioritaires auraient arrêtés concernant le tourisme, l’agriculture et l’élevage, les télécommunications, les transports avec même  l’éventualité de la construction d’un chemin de fer,. Dans le domaine des transports, il a été envisagé l’aménagement de l’aéroport de Bangui M’Poko pour permettre l’accueil d’un plus grand nombre de passagers et la construction d’un parking pour avions pouvant accueillir des cargos. D’autres projets ont également été retenus dans le domaine de la santé.

Là où le bat blesse, c’est qu’on apprend seulement maintenant que cette visite en RCA du Prince Cheikh Jaber Bin Youssef Az Thani du Qatar a fourni le prétexte aux rapaces et autres prédateurs habituels du régime Bozizé de s’en mettre encore plein les poches. En effet, ceux-ci ont exigé d’obtenir du trésor l’enveloppe de 28 millions de F CFA pour la préparation du séjour de cet émir et sa délégation. Devant le refus du ministre délégué au budget d’autoriser cette sortie d’argent, Bozizé en personne s’est fâché et a menacé de virer immédiatement ce pauvre ministre du gouvernement.

L’argent fut donc décaissé et remis à Ibrahim Aoudou Pacco, le maître d’œuvre de toute cette esbroufe. Les truands et leurs illustres invités se rendent ensemble à Carnot où ils procèdent à l’acquisition de quelques belles pièces de diamant puis reviennent à Bangui d’où de l’aéroport, la délégation qatarie reprend son avion spécial avec dans ses bagages, de précieux diamants centrafricains sans acquitter la moindre taxe à l’exportation. Voilà comment se termine une visite de prétendus investisseurs qui a servi de prétexte à certains dignitaires du régime Bozizé de s’enrichir à peu de frais sur le dos de l’Etat centrafricain.

Il faut rappeler qu’Ibrahim Aoudou Pacco est celui-là même qui mène Bozizé par le bout du nez en lui faisant croire qu’il a plein d’hommes d’affaires et investisseurs dans les pays du golfe arabique dans son carnet d’adresses et qu’il peut les faire venir en Centrafrique. C’est ainsi qu’il a fait venir il y a quelque temps émir, véritable vendeur de mirage, qui a promis investir plus de 500 milliards de F CFA pour la mise en valeur de l’Ile des singes dans le fleuve Oubangui juste en face de Bangui. Une cérémonie de pose de première a été réalisée en grande pompe par Ibrahim Aoudou Pacco avec la participation de Bozizé lui-même et depuis, plus rien.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie