Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 01:31

 

 

Bozizé KNK

 

 

logo-Radio-France-Internationale.jpg

RFI 31 Janvier 2011

Les Centrafricains attendent toujours les résultats provisoires au niveau national des scrutins présidentiel et législatifs du 23 Janvier 2011. La Commission électorale les avait promis pour samedi 29 janvier. Il faut dire que le pays comprend de nombreux bureaux de vote dans des régions reculées et seuls deux avions effectuent des rotations pour collecter les procès-verbaux. C'est donc une nouvelle semaine d'attente qui s'ouvre. La semaine dernière avait été marquée par l'annonce du boycott des opérations de dépouillement par les représentants des quatre candidats opposés au président sortant François Bozizé.

La tension demeure vive à Carnot dans l'ouest. L'entourage du député sortant, Ibrahim Aoudou Paco, avait déjà accusé la garde présidentielle de séquestrer son équipe de campagne dans la ville. Hier soir c'était au tour de l'écurie d'Ange-Félix Patassé, de protester contre les agissements de la garde dans cette circonscription convoitée par une proche du président François Bozizé.

Des tensions pointent aussi au sein de l'opposition. Le parti ADP regrette dans un communiqué la démission collective des membres de l'opposition au sein de la commission électorale. L'ADP a décidé de réintégrer son représentant à la CEI.

Le gouvernement se délecte de ces lézardes. Mais le scrutin du 23 Janvier a également fait des dégâts au sein de la majorité présidentielle. Au niveau des législatives les batailles les plus farouches se déroulent dans les circonscriptions qui opposent les candidats officiellement investis par le parti KNK et les candidats indépendants issus du parti au pouvoir.

L'entourage du président sortant, qui mise sur une réélection dès le premier tour, ne nie pas ces tensions et promet déjà un discours d'apaisement en faveur de la réconciliation sitôt les résultats divulgués.

 

NDLR : Les Centrafricains ne sauraient se contenter de discours creux de Bozizé, surtout après une mascarade électorale et un hold-up de cette ampleur.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique