Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 01:38

 

 

 

Parfait Anicet Mbay Bouar

 Parfait Anicet MBAY

 

 

Antoine-Gambi.JPG

 gl Antoine GAMBI

 

 

Un histoire digne d'une république bananière. Le 3 février dernier, dans la précipitation avec laquelle François BOZIZE voulait prendre de vitesse le Premier Ministre Nicolas TIANGAYE et le placer devant le fait accompli en publiant une liste du gouvernement sur laquelle ils n’étaient pas tombés d’accord, quelques boulettes se sont introduites dans la rédaction du décret qui a été signé et diffusé à la radio nationale.


Cela a concerné en particulier le ministre des affaires étrangères dont l’ordre des prénoms a été interverti ainsi que le ministre délégué au DDR à qui on a par inadvertance retirer une étoile sur chacune de ses épaules le faisant passer de général de corps d’armée (quatre étoiles) à général de division (trois étoiles).


La troisième situation qui est plus cocasse, est un cas de similitude de patronyme mais d’erreur tragique sur le prénom de l’impétrant appelé à occuper le dernier strapontin du gouvernement, le ministère délégué aux Eaux et Forêts, chargé de l’Environnement et de l’Ecologie. On apprendra plus tard que Michel DOKO, il s’agit de lui, se pointe pour le premier conseil de cabinet et on lui fera savoir qu’en réalité, il y avait erreur sur le prénom et que le ministre est certes un DOKO mais avec comme prénom Paul.


Avec BOZIZE qui en est coutumier, ce genre de pantalonnade est fréquent. On se souviendra avec amusement que lors de la composition d’un gouvernement précédent, BOZIZE voulait y faire entrer un fils KOLINGBA, en l’occurrence Désiré de son prénom, mais c’est le nom d’un autre rejeton KOLINGBA qui fut mentionné dans le décret a été lu à la radio nationale. Résultat, c’est ce rejeton KOLINGBA là qui s’était pointé pour assister au premier conseil de ministres. BOZIZE s’est rendu compte avec gêne de cette fâcheuse situation et fit savoir à la fin du conseil de ministre au ministre chargé du Secrétariat général du gouvernement que le fils KOLINGBA qu’il voulait au gouvernement n’était pas celui venu assister au conseil de ministres et qu’il fallait corriger au plus vite l’erreur. Désiré KOLINGBA qui se trouvait à ce moment encore à Brazzaville a dû débarquer dare-dare à Bangui pour prendre fonction à la place de son frère. 


C’est ainsi que le 15 février dernier, BOZIZE a dû encore signer un décret pour corriger les erreurs dues à la précipitation avec laquelle la dernière liste du gouvernement d’union nationale a été arrêtée par lui histoire de faire un bébé dans le dos de TIANGAYE parce qu’il tenait à tout prix à mettre dans ce gouvernement ses clients que sont les Edouard NGAISSONA et autres Dieudonné TOKOFEISSE que le PM  TIANGAYE ne voulait pas y voir entrer.

 

La Rédaction

 

 

SUR RAPPORT DU MINISTRE CHARGE DU SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT ET DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS

 

LE CONSEIL DES MINISTRES ENTENDU,

DECRETE,

 

Au lieu de :


2ème Vice-premier ministre, Ministre des Affaires Etrangères, de l’intégration africaine, de la Francophonie et des Centrafricains de l’étranger, Colonel Anicet Parfait Mbay ;


Ministre Délégué à la Défense nationale, chargé de la reconstruction de l’Armée et du programme de Désarmement, Démobilisation et de Réintégration (DDR), Général de Division Antoine Gambi


Ministre Délégué aux Eaux et Forêts, chargé de l’Environnement et de l’Ecologie, Michel Doko.

 

Lire :

2ème Vice-premier ministre, Ministre des Affaires Etrangères, de l’intégration africaine, de la Francophonie et des Centrafricains de l’étranger, Colonel Parfait Anicet Mbay

 

Ministre Délégué à la Défense nationale, chargé de la reconstruction de l’Armée et du programme de Désarmement, Démobilisation et de Réintégration (DDR), Général decorps d’armée Antoine Gambi

 

Ministre Délégué aux Eaux et Forêts, chargé de l’Environnement et de l’Ecologie, Paul Doko.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers