Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 21:41

 

 


boucherie à Bouboui


Radio Ndéké Luka Vendredi, 06 Janvier 2012 12:14

 

Surprise ce vendredi 6 janvier 2012, chez les consommateurs de  viande de bœuf de constater une pénurie de cette denrée très prisée des Centrafricains sur les marchés de la ville de Bangui. Ajouter à cela une surenchère sur quelques carcasses dont disposent certains bouchers : le prix d’un kilogramme passe de 2000 (environ 3 euros) à 2500 francs CFA (environ 3,8). La grève des bouchers entamée ce vendredi en est la principale cause.

 

Les bouchers dénoncent entre autres l’éloignement du nouveau marché à bétail logé au PK 45,  le non-respect de la prestation des services par la Société d’Etat de Gestion des Abattoirs (SEGA) et le prix élevé des bœufs.

 

Dans leur mouvement, ces derniers exigent aussi la dissolution de leurs entités dénommées Association Nationale des Bouchers Centrafricains (ANBC) et l’Union des Bouchers Centrafricains (UNBC). Des entités taxées par ces derniers de jouer le jeu du gouvernement centrafricain.

 

D’après les reporters de Radio Ndeke Luka qui ont sillonné quelques marchés, certains clients se sont rués sur les poissons fumés ou frais et autres denrées alimentaires au détriment de la viande de bœuf très prisée par les centrafricains.

 

SelonAlain KONAMNA, président du groupement des bouchers du marché de Combattant et délégué du collectif de ces bouchers, « de toutes les démarches entreprises pour améliorer les conditions de travail des bouchers après le transfert du marché à bétail du PK 13 au PK 45, le gouvernement oppose une fin de non-recevoir. Eu égard à la hausse de prix des bêtes et ne réalisant pas de bénéfice, ces bouchers attendent par leur mouvement, des autorités une solution urgente à leur revendication ».


De leur côté, certaines ménagères interrogées par Radio Ndeke Luka, ont déclaré que « la quantité de la viande achetée ne répond pas aux besoins de leur famille ». D’autres ont indiqué que « ce n’est pas tout le monde qui dispose d’importantes ressources financières pour se procurer de la viande de bœuf. Nous demandons au gouvernement de vite réagir pour nous garantir notre suffisance alimentaire ».


Joints au téléphone jeudi par Radio Ndeke Luka, les Directeurs Généraux de l’élevage et celui de la SEGA, n’ont pas voulu se prononcer sur la situation.


Il faut dire que le transfert du marché à bétail à Bouboui (45 kilomètres sur la route de Boali au nord de Bangui) il y a 2 mois a fait couler de l’encre et de la salive. A titre d’exemple, certains commerçants de bœufs préfèrent rester au PK 22 sur la route de Damara (nord de Bangui) créant ainsi une division entre les acteurs de ce secteur. L’autre problème c’est la perte d’emploi décriée par les bouchers de l’ancien site du PK13 et ceux du marché Combattant.


Signalons que la grève des bouchers intervient 3 jours après celle des conducteurs des taxis et bus. Ils ont  manifesté pour protester contre la hausse du prix des produits pétroliers.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie